L'incubateur industriel de Victo déjà presque complet

Le maire de Victoriaville et président de la... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le maire de Victoriaville et président de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région, André Bellavance.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

L'incubateur industriel construit sur le terrain de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) affiche presque complet à peine un an après son ouverture. Cinq des six locaux ont trouvé preneur.

À Modules Tech Pic-Bois et Recyc PolyTube qui ont manifesté leur intérêt pour l'équipement de développement économique dès le départ se sont ajoutées les entreprises MIR (Maintenance industrielle ressource), Compresseurs SupAir et Boucher fabrication mécanique.

Le directeur de la CDEVR, Vincent Guay, a l'intention d'améliorer l'offre de service aux incubés au cours des prochains mois en leur attribuant une ressource permanente en Julie Laroche, en plus de favoriser l'accompagnement, le mentorat et l'animation.

« L'incubateur répond à un besoin, c'est maintenant clair. On s'attend à ce qu'il y ait un roulement intéressant d'entreprises au sein de ces installations, certaines entreprises vont s'installer dans le parc industriel et continuer de créer de la richesse et de nouvelles entreprises naîtront ici », affirme le président de la CDEVR et maire de Victoriaville André Bellavance.

Bien que l'agrandissement proprement dit de l'incubateur ne soit pas dans les cartons de la Corporation, M. Guay a annoncé qu'il préparait un projet novateur en matière de développement économique, lequel serait présenté à la presse et aux bailleurs de fonds en 2017.

« J'ai toujours été intéressé par la recherche et on aura besoin de nouveaux espaces. On veut faire les choses différemment. On veut créer un lieu d'effervescence où la création et la réflexion sont au coeur des activités », indique-t-il.

L'écoparc gagne un occupant

Par ailleurs, une deuxième entreprise déménagera dans l'écoparc industriel de Victoriaville. Il s'agit Gesterra, appartenant majoritairement à la MRC d'Arthabaska.

Un déménagement dans l'écoparc était tout indiqué pour l'entreprise spécialisée dans la valorisation de matières résiduelles qui a pour mission de réduire au maximum l'enfouissement. Fondée en 2006, Gesterra a vu ses activités croître de façon importante au cours des dernières années.

« Un déménagement était devenu une nécessité, explique Charles Lemieux, directeur général. S'installer dans l'écoparc rejoint parfaitement notre mission. (...) Nous sommes heureux de pouvoir participer à ce projet qui rejoint nos valeurs et nous permet d'évoluer et de nous démarquer. »

L'entreprise, qui est aussi propriété de Gaudreau environnement, déménagera ses pénates à compter de février 2017, sur la rue J.-Aurèle-Roux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer