• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Vendredi fou et «Cyber Lundi: «Un cyclone de catégorie 5» chez Wiptec 

Vendredi fou et «Cyber Lundi: «Un cyclone de catégorie 5» chez Wiptec

Martin Ball... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Martin Ball

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les gens de la compagnie Wiptec s'attendaient à un vivre un «vendredi fou» et un «cyber lundi» mémorables, mais l'activité a été beaucoup plus intense qu'imaginé.

La compagnie spécialisée dans la préparation de commandes vendues par commerce électronique a affronté depuis mercredi dernier «un cyclone de catégorie 5», lance son patron, Martin Ball.

«Évidemment, nous avions planifié, mais ça a été au moins trois fois que ce que nous avions prévu. Les commandes ont commencé à entrer mercredi soir dernier. Ça a toujours grimpé ensuite», raconte-t-il à La Tribune.

«Vendredi, c'était fou. Toute la fin de semaine aussi. Lundi... c'était capoté! On a atteint l'apogée de l'activité de notre entreprise.»

Il faut savoir qu'il ne faut que quelques minutes pour que la commande faite dans le monde à partir d'un ordinateur, d'une tablette ou d'un téléphone cellulaire apparaisse dans le système informatique de Wiptec, située dans parc industriel de Sherbrooke.

Un régiment de 235 «lutins» se met alors au travail pour préparer les articles à être expédiés vers les acheteurs. «On avait engagé du personnel en conséquence pour être capable de répondre rapidement. On avait deux quarts de travail en fin de semaine. Une vraie fourmilière! explique l'énergique homme d'affaires. On a même été en rupture de stock pour certains items.»

«On a vu des gens des bureaux descendre sur le plancher pour aider. Il y a eu de la sueur, mais le monde avait du fun . Ça se voyait. Il y a vraiment eu un buzz 

M. Ball estime à 700 000 le nombre d'items qui ont transité via le centre de distributions du boulevard industriel depuis mercredi. «C'est 50 à 60 pour cent plus que l'an dernier. Mais il faut dire que nous n'avons pas distribué les produits de Davids Tea l'an dernier.»

«Le but c'est de préparer toujours plus de boîtes brunes à placer dans un camion. L'autre jour, il est parti dix camions de 53 pieds d'ici.»

Rappelons que Wiptec a dû agrandir en 2016 et a procédé à un investissement de 7,5 millions $ pour ajouter de l'espace de travail l'été dernier. La Tribune avait révélé que l'agrandissement 80 000 pieds carrés était nécessaire pour faire face à la demande.

Les automobilistes circulant sur l'autoroute 410 ont pu apercevoir les travaux qui ont débuté au cours du printemps. On a dû acheter une partie du terrain du voisin et déplacer une importante quantité de roc.

Les travaux devaient être terminés pour le mois d'août, à temps pour le début de la haute saison des commandes du commerce électronique. L'expansion de Wiptec s'accompagnait de l'embauche de 40 à 50 employés supplémentaires, ce qui a porté le nombre de travailleurs à plus 200 personnes à l'époque.

«Au cours de la fin de semaine, combien de fois on s'est dit qu'on était contents d'avoir fait l'agrandissement pour répondre à toutes ces commandes?» affirme Martin Ball, fondateur de l'entreprise.

«On l'aurait fait quand même, mais ça aurait été plus compliqué. Au cours des prochains jours, on va revenir à un rythme plus tranquille.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer