Fortissimo sous les pics des démolisseurs

Les propriétaires de l'ancienne usine de Fortissimo de Drummondville ont amorcé... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Les propriétaires de l'ancienne usine de Fortissimo de Drummondville ont amorcé la démolition de l'immense bâtiment situé sur la rue Hériot. Ils ont confié les travaux, qui devraient durer de 10 à 12 semaines, au Groupe René St-Pierre de Sherbrooke.

Le mandat de démolition concerne l'ensemble des infrastructures de l'ancienne usine de textile, excepté l'ancienne fonderie, laquelle fera l'objet d'une évaluation de la part de la Ville avant qu'on ne tranche concernant son avenir.

« Ça fait un bout de temps qu'ils parlaient de démolir l'ancienne usine et ils viennent de mettre ça à exécution. Nous n'avons jamais eu d'intérêt pour le bâtiment. Il n'y a que la section de l'ancienne fonderie, celle qui est passée au feu récemment, que nous voulons évaluer. Nous voulons savoir si elle est solide, si sa structure a été affectée, avant de prendre une décision », affirme le maire, Alexandre Cusson, précisant que les mesures d'expropriation du terrain de 77 000 mètres carrés étaient maintenues.

Drummondville a l'intention d'encadrer le développement de ce qui deviendra un tout nouveau quartier situé à proximité du centre-ville. On veut en faire une nouvelle zone de développement mixte comptant à la fois des locaux institutionnels, des commerces et des résidences.

« C'est un véritable trésor que nous avons là près du centre-ville et de la rivière, à un endroit où il y a déjà une importante densité résidentielle. Nous pourrons y construire du multi-logements et des édifices à étages », annonce le maire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer