Soprema: le prix du terrain réduit de 15 %

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Sherbrooke Innopole estime avoir réalisé un gros coup en attirant l'entreprise Soprema dans le parc industriel régional. En plus de faire valoir les atouts de la région, la corporation paramunicipale a réduit le prix de son terrain de la rue Robert-Boyd de 15 %.

Josée Fortin... (Archives La Tribune, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Josée Fortin

Archives La Tribune, Jessica Garneau

La directrice régionale de Sherbrooke Innopole, Josée Fortin, rapporte de mémoire que quatre villes québécoises, une ville ontarienne et deux villes américaines tentaient d'attirer Soprema chez elles. « Il y avait plusieurs acteurs. Ils magasinaient, mais le fait que Sherbrooke soit un endroit stratégique et la disponibilité des terrains ont été des facteurs importants. Ils souhaitaient une visibilité sur l'autoroute 55 et avaient déjà ciblé cet endroit il y a deux ans », explique-t-elle.

Pour que l'offre de Sherbrooke soit compétitive, le prix de vente a été ramené à 0,85 $ du pied carré, alors que le prix standard fixé l'an dernier était de 1 $ du pied carré. Dans le sommaire décisionnel de la Ville de Sherbrooke, il est précisé que « sans cette baisse de prix, Sherbrooke n'est pas dans la course ».

Il s'agit donc d'un rabais de 150 000 $ sur un terrain qui en a finalement coûté 849 212 $.

« Il y a un ensemble de facteurs qui font que nous avons une petite marge de manoeuvre dans le prix. La compétition était très féroce. Il ne fait aucun doute que les retombées seront plus importantes que les économies que nous avons accordées. Il faut regarder l'ensemble du projet, pas seulement le prix de vente du terrain. Mais dans certains cas, du dynamitage ou du remblai est nécessaire pour préparer le terrain. Dans d'autres villes, on offre parfois des terrains prêts à construire. Dans un cas comme ça, nous pouvons comprendre et nous adapter. C'est une question de jugement », fait valoir la directrice générale de Sherbrooke Innopole à savoir s'il s'agira d'un précédent qui influencera les négociations avec les autres entreprises.

«L'arrivée de Soprema ouvre la porte pour montrer que nous sommes en mesure d'accueillir un joueur important.»


Mme Fortin ne pouvait pas préciser s'il s'agissait de la première fois, depuis la nouvelle politique de prix, qu'une entreprise bénéficiait d'un rabais. Elle fait toutefois valoir que Soprema construira un bâtiment de 140 000 pieds carrés, deux fois la superficie de ce qui avait été annoncé au départ. Les investissements annoncés se situent entre 15 et 20 M$, ce qui créera près de 50 emplois. Le projet, à être dévoilé au printemps par Soprema, implique de l'entreposage extérieur. Le projet nécessitera donc l'adoption d'une résolution autorisant un projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble au conseil municipal. La construction devrait commencer le 1er mai 2017.

« L'arrivée de Soprema ouvre grandement la porte pour montrer à nos relayeurs que nous sommes en mesure d'accueillir un joueur important », se félicite Josée Fortin.

Soprema bénéficiera par ailleurs d'un crédit de taxes foncières pendant dix ans, applicable pour la construction d'un nouveau bâtiment industriel. Elle devient la septième entreprise à s'installer sur un nouveau terrain du parc industriel depuis le début de 2016. « Et dans le pipeline, nous avons cinq autres terrains en évaluation. Ça bouge! Les entreprises ont besoin de prendre de l'expansion. Si nous n'avions pas eu le prolongement du boulevard de Portland, les entreprises qui sont en train de prendre de l'expansion seraient probablement parties. »

Soprema est un manufacturier de produits d'étanchéité, de végétalisation, d'isolation et d'insonorisation pour les domaines de la toiture, de l'enveloppe du bâtiment et du génie civil.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer