• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Le fondateur des restaurants Eggsquis s'éteint à 66 ans 

Le fondateur des restaurants Eggsquis s'éteint à 66 ans

Elias Stergiou, mieux connu sous l'appellation de Monsieur... (Photo fournie)

Agrandir

Elias Stergiou, mieux connu sous l'appellation de Monsieur Louis, était un homme de famille. Il est ici entouré de trois de ces petits-enfants, Elena-Rose, Billy et Leyla. Son quatrième petit-enfant, Filip J. Elias, était absent. Sherbrookois d'adoption, l'homme d'affaires est le fondateur des restaurants Eggsquis.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'homme d'affaires Elias Stergiou, mieux connu sous l'appellation de Monsieur Louis, est décédé samedi après un long combat contre le cancer. Le fondateur des restaurants Eggsquis était âgé de 66 ans. Il laisse dans le deuil sa famille, ses amis et plus de 1100 employés.

« C'est avec grande tristesse et immense douleur que nous vous annonçons le décès de notre fondateur, patron, et papa, notre cher Monsieur Louis. Notre père a toujours prôné de fortes valeurs familiales, du respect, de la loyauté et de l'humilité, tant dans sa vie privée qu'au sein de son entreprise. Il était un homme très accessible, à l'écoute et très apprécié de tous les gens l'entourant. Il était non seulement un excellent homme d'affaires, mais aussi un papa extraordinaire », témoignent les trois enfants de Monsieur Louis, Joanna, Vicky et Billy Stergiou.

Originaire de la Grèce, Monsieur Louis est arrivé au Canada en 1973 à l'âge de 23 ans avec son épouse Triantafilia Sdadi, qui fût sa complice jusqu'à la fin. Le couple s'installe d'abord à Montréal où le jeune Monsieur Louis trouve un emploi.

« Dès son arrivée, il a travaillé dans les restaurants. Ça lui a permis d'apprendre le français et l'anglais. Il a commencé à la base en lavant la vaisselle. Et ensuite, il a fait à peu près tout ce qu'on peut faire dans un restaurant », racontent ses filles Vicky et Joanna.

En 1993, Monsieur Louis et sa famille déménagent à Sherbrooke et c'est à ce moment que le père de famille ouvre son premier restaurant, la Casa Grecque, anciennement située au centre commercial les Tourelles. Deux ans plus tard, le 15 juillet 1995, l'homme d'affaires inaugure son premier restaurant Eggsquis à Sherbrooke, sur la rue King Ouest.

« Mon père était un leader qui nous guidait et qui nous tirait vers l'avant. Il ne restait pas en arrière à nous donner des ordres », note Vicky.

« Il voulait toujours aider les gens. Il a donné la chance à plusieurs personnes d'aller de l'avant. Et souvent, il donnait deux, trois et quatre chances. Il voyait toujours le bon côté des gens », renchérit Joanna.

Une deuxième succursale voit le jour sur King Est à Sherbrooke, puis Brossard, Victoriaville, Drummondville. Aujourd'hui, l'entreprise compte 39 succursales au Québec et en Ontario et emploie plus de 1100 personnes.

« Avant mon père s'occupait de tout. Souvent, il partait à 4 h 30 pour être à Montréal à 6 h. Ma mère le suivait toujours. Depuis environ sept ou huit ans, l'entreprise utilisait la formule de franchises avec des partenaires locaux », explique son fils Billy, ajoutant que son père est toujours resté humble, malgré le succès.

Les trois enfants de Monsieur Louis travaillent au siège social d'Eggsquis, situé à Sherbrooke, et assureront la relève de leur père avec d'autres membres de la famille et des partenaires d'affaires de longue date.

« On a aussi commencé à la base, on a été plongeur, on a débarrassé les tables. Il voulait qu'on apprenne comme lui. On n'était pas privilégiés, on était comme tous les autres employés », raconte Billy.

« On a suivi ses traces », ajoute Joanna.

Depuis son diagnostic en février 2015, Monsieur Louis est toujours resté positif, malgré une opération et plusieurs traitements de chimiothérapie. « Il avait une grande force de caractère. C'est lui qui nous a aidés à traverser les derniers mois », estiment ses enfants qui comptent bien s'inspirer du courage de leur père.

La famille recevra les condoléances au Complexe Steve L. Elkas, situé au 4230, rue Bertrand-Fabi à Sherbrooke, ce vendredi de 18 h à 22 h et samedi 19 novembre de 14 h à 16 h et de 18 h à 22 h.

La famille ira ensuite au Centre funéraire Urgel Bourgie/Athos (1255, avenue Beaumont, Mont-Royale), le dimanche 20 novembre de 14 h à 16 h et de 18 h à 22 h. Le service religieux aura lieu à l'église Orthodoxe Evangelismos Tis Theotokou le lundi 21 novembre à 11 h. Suivra l'inhumation au Cimetière Elmwood à Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer