La production de granit concassé à l'étude

38777433 - granite stone in garden... (123RF)

Agrandir

38777433 - granite stone in garden

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Le projet de production de granit concassé de la coopérative Granit central demeure à l'étude. Mais impossible pour le moment de savoir s'il verra le jour comme prévu.

Le président de Granit central et maire de Stanstead, Philippe Dutil, assure que ce projet de production de granit concassé « continue d'avancer ». Il admet toutefois que les délais encourus, jusqu'à présent, sont plus importants qu'anticipé.

« Nos démarches ressemblent à celles qu'il faut franchir lors du démarrage d'une compagnie, fait valoir M. Dutil. Entre autres, on devra changer une partie des règlements de la coopérative pour que les membres soient en mesure d'obtenir des ristournes. »

Dans la foulée, le président de la coopérative note que Granit central aurait besoin d'un certificat d'autorisation émanant du gouvernement du Québec avant de pouvoir lancer la production. « On sait que ce serait nécessaire, mais on n'a encore fait aucune demande pour en avoir un. On n'est pas rendu là. »

Bien que l'issue du projet reste incertaine, Granit central possède un plan d'affaires détaillant les moyens à prendre pour que le succès soit au rendez-vous une fois la mise en oeuvre enclenchée.

Pour réaliser son plan d'affaires, la coopérative a demandé un soutien financier à quelques organisations. Elle a obtenu une somme totale de 7000 $. La Ville de Stanstead, la MRC de Memphrémagog par l'entremise du Pacte rural ainsi qu'Emploi-Québec lui ont consenti des fonds.

Des opposants

Philippe Dutil ne le cache pas, le projet risque de rencontrer de l'opposition pendant les mois à venir. Des gens avaient manifesté leur opposition à celui-ci, plus tôt cette année, et pourraient à nouveau faire entendre leur voix.

L'usine dans laquelle le projet se réaliserait ne se trouve pas dans un secteur industriel. Les opposants craignent qu'on entende beaucoup plus de bruit autour de l'usine, advenant que Granit central aille de l'avant.

« Un droit acquis de production est rattaché à l'usine qu'on a choisie, remarque M. Dutil. Par ailleurs, la machine qu'on utilisera pour concasser le granit est très petite et pas bruyante. Elle ne fonctionnerait que cinq à six heures par jour. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer