Le trophée Vectora décerné à la Ville de Sherbrooke

Le directeur général de la Ville de Sherbrooke,... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Le directeur général de la Ville de Sherbrooke, Yves Vermette, a félicité les employés de la Section de la géomatique pour le trophée Vectora 2016.

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Ville de Sherbrooke a remporté le concours Vectora 2016 de l'Association de géomatique municipale du Québec (AGMQ). Sherbrooke est la dixième organisation municipale à recevoir le trophée depuis la fondation de l'AGMQ, en 1990.

Ce prix est remis tous les deux ans à une ville ou à un organisme municipal qui se distingue par ses nombreuses réalisations permettant de facilement visualiser et de mieux comprendre des données géographiques.

La Ville en profite pour féliciter ses employés de la Section de la géomatique pour cette reconnaissance « pleinement méritée. Ils peuvent en être très fiers », lance le directeur général de la Ville de Sherbrooke, Yves Vermette.

« Leurs actions passent trop souvent inaperçues et sont essentielles à la vie municipale, tant pour nos services municipaux que pour les citoyens. »

La Section de la géomatique a pour mission de planifier, d'organiser, de coordonner et de contrôler l'ensemble des ressources et des activités reliées à l'acquisition, à la gestion, à la diffusion et à l'exploitation de l'ensemble de l'information à référence spatiale et à la gestion foncière des propriétés municipales.

À l'interne, cette équipe développe l'ensemble des applications technologiques à référence spatiale du Service de la planification urbaine et du développement durable. Elle contribue également au développement des applications spécialisées des autres services de la Ville lorsque cela est requis, explique-t-on dans un communiqué de presse.

La Section de la géomatique produit également des cartes interactives afin que les citoyens puissent avoir accès par eux-mêmes aux renseignements municipaux. Elle est par ailleurs à l'origine de GoCité, le premier outil de gestion des infrastructures municipales québécoises. Cet outil est aujourd'hui utilisé par 19 villes et MRC qui représentent plus de deux millions de Québécois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer