Création d'entreprises technos: l'UdeS dans le Top 3

Le chef de la direction et directeur scientifique... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le chef de la direction et directeur scientifique par intérim de l'organisme Mitacs, Rob Annan, s'est dit impressionné par l'expertise développée à Sherbrooke depuis une décennie en matière de démarrage d'entreprises technologiques

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) L'Université de Sherbrooke est citée en exemple parmi les universités dont le campus est le plus favorable au démarrage d'entreprises technologiques au Canada. Selon l'organisme Mitacs, l'UdeS se situe parmi les trois meilleures universités canadiennes à ce chapitre, derrière l'Université Ryerson de Toronto et l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Interrogé dans le cadre de StartUp Canada (un balado accessible via SoundCloud), le chef de la direction et directeur scientifique par intérim de Mitacs, Rob Annan, s'est dit impressionné par l'expertise développée à Sherbrooke depuis une décennie.

« L'Université de Sherbrooke fait des choses assez intéressantes, a déclaré M. Anna à l'animateur Rivers Corbett qui lui a demandé d'identifier les trois meilleures universités canadiennes en matière de démarrage d'entreprises technologiques. Ils ont été parmi les premiers à lancer une stratégie d'entrepreneuriat, il y a de cela une dizaine d'années. Ils ont mis en place un écosystème solide qui permet de soutenir leurs étudiants et leurs projets jusqu'à leur mise en marché», a louangé Rob Annan, en faisant référence à l'Accélérateur de création d'entreprises technologiques (ACET). Depuis qu'il a vu le jour, l'ACET a contribué au démarrage d'une cinquantaine d'entreprises. ACET Capital dispose pour sa part d'un fonds d'environ 5 M $ destiné au démarrage des jeunes pousses (startups) ayant vu le jour sur le campus de l'Université de Sherbrooke.

Ryerson un modèle

Selon M. Annan, lorsqu'il est question d'incubateur d'entreprises technologiques, c'est l'Université Ryerson qui fait figure de modèle à l'échelle nord-américaine.

« Ryerson a environ 200 entreprises en incubation et un fonds de démarrage de 140 M $ », a-t-il fait remarquer.

Quant à UBC, M. Annan a vanté la qualité de son programme d'études intitulé « Entrepreneurship at UBC » ainsi que la qualité des mentors qui ont accepté de prêter leur expérience au programme.

Fondé il y a 16 ans, Mitacs est un organisme sans but lucratif qui conçoit et met en oeuvre des programmes de recherche et de formation au Canada. De concert avec 60 universités, des milliers de compagnies ainsi que les gouvernements fédéral et provinciaux, Mitacs dit avoir soutenu plus de 10 000 stages de recherche et formé plus de 19 000 étudiants.

Selon M. Annan, 15 % des étudiants ayant bénéficié des programmes mis sur pied par Mitacs ont fondé une entreprise au terme de leur formation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer