La Ferme des Voltigeurs se rapproche de ses clients

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, et le... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, et le président de la Ferme des Voltigeurs, Dominique Martel, ont effectué la traditionnelle pelletée de terre pour lancer les travaux.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) Le président de la Ferme des Voltigeurs, Dominique Martel, a annoncé la construction d'un premier magasin sur le territoire de l'ancienne Drummondville. Le nouveau commerce devrait ouvrir ses portes au 1240, boulevard Lemire au printemps.

« Je suis très heureux de cette avancée. En tant que commerce de proximité, notre intérêt est d'être présent auprès de notre clientèle en leur offrant nos produits où ils se trouvent. Nous nous retrouverons dans le parc industriel et à proximité de deux importants développements domiciliaires », analyse l'homme d'affaires.

Le nouveau bâtiment aura une superficie de 282 mètres carrés (3035 pi2). Il comportera une aire de repas afin de permettre aux travailleurs de déguster les plats de poulet transformés directement sur place. Le projet coïncidera avec la création de six nouveaux emplois. Le président n'a pas voulu confirmer la nature de l'investissement, se contentant de dire qu'il était de « plusieurs centaines de milliers de dollars ».

Le vent dans les voiles

La Ferme des Voltigeurs a multiplié les investissements au cours des dernières années, procédant notamment à l'agrandissement de son usine du secteur Saint-Charles afin d'augmenter sa capacité de désossage de la volaille. S'il ne représente qu'un faible pourcentage du chiffre d'affaires de l'entreprise, le secteur des mets transformés est en constante progression. On croit que la nouvelle construction accentuera cette tendance.

« Il y a de plus en plus de demandes pour les mets préparés et nous savons que plusieurs Drummondvillois ne se rendent pas jusqu'à Saint-Charles pour se procurer nos produits. On sait qu'il y aura un peu de cannibalisme, mais on espère que l'ouverture de ce nouveau commerce ayant une meilleure proximité fidélisera nos clients dans ce secteur de la ville », explique M. Martel.

La vaste majorité des produits de la ferme est destinée aux boucheries spécialisées, notamment de la grande région montréalaise. L'entreprise drummondvilloise est toutefois de plus en plus présente dans les supermarchés, entre autres chez IGA et Métro.

« Le défi c'est d'accroître l'espace qu'ils nous accordent sur les tablettes, mais il faut d'abord faire nos preuves. La bonne nouvelle, c'est que de nouveaux produits feront leur entrée prochainement dans les supermarchés », continue-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer