Arrimages entre immigrants et employeurs

Une trentaine d'employeurs étaient présents à la Foire... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

Une trentaine d'employeurs étaient présents à la Foire de la diversité et de l'emploi vendredi et samedi dans l'espoir de trouver des candidats pour combler des postes au sein de leur entreprise. Bon bombre d'entre eux avaient déjà recueilli plusieurs dizaines de curriculum vitae samedi matin.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) D'un côté, l'Estrie vit un manque criant de main-d'oeuvre : Emploi-Québec Estrie estime que 22 pour cent des entreprises de la région ont des postes vacants. De l'autre, les organismes qui se consacrent à l'intégration des personnes immigrantes déplorent le fait qu'une tonne d'entre elles ne parviennent pas à se trouver du travail. C'est pour tenter de mettre fin à ce paradoxe que se tenait vendredi et samedi la deuxième édition de la Foire de la diversité et de l'emploi au centre Julien-Ducharme, organisée par Actions interculturelles.

« Notre objectif est que cet événement soit un moment de rencontre entre les employeurs et les chercheurs d'emploi, plus spécifiquement les personnes immigrantes, handicapées, ou judiciarisées, les jeunes de 25 ans et moins et les travailleurs expérimentés de 55 ans et plus », indiquait Mohamed Soulami, directeur général de l'organisme Actions interculturelles.

Comme lors de la dernière édition, 31 employeurs étaient sur place pour rencontrer de potentiels candidats à l'embauche. Mais cette année, cinq nouveaux kiosques avaient également été mis sur pied pour appuyer les chercheurs d'emploi dans leur quête.

« Ces stations offrent des conseils pour bien préparer son curriculum vitae, l'améliorer, bien se présenter à un employeur, etc. On a même des ordinateurs et des photocopieurs pour que les gens puissent imprimer autant de CV qu'il leur faut! », faisait valoir M. Soulami.

Des piles de CV

Parmi les employeurs présents, plusieurs avaient déjà collecté, samedi matin, quelques dizaines de curriculum vitae. Certains avaient même prévu des entrevues avec des candidats dans la semaine à venir.

« En Beauce, on a une pénurie de main-d'oeuvre, comme ici et dans plusieurs régions du Québec. On doit aller au Costa Rica et en France pour trouver des assembleurs-soudeurs, des machinistes, des programmeurs. Alors c'est tout à fait naturel qu'on soit ici, à Sherbrooke, pour engager des immigrants qui veulent travailler. C'est la deuxième année qu'on vient et on est très satisfaits, on a déjà cinq entrevues de planifiées mercredi », soulignait François Lefort, directeur des ressources humaines chez Estampro et Métal Sartigan.

Même verdict du côté de l'entreprise sherbrookoise FilSpec. « Au cours des dernières années, on a embauché beaucoup de personnes immigrantes et c'est une très bonne main-d'oeuvre. C'est une option de plus pour être capable de combler nos postes », faisait valoir le directeur des ressources humaines Daniel Tardif.

Gestion de la diversité

« Dans la région de l'Estrie, il y a 12 000 entreprises. Si on enlève les travailleurs autonomes et les entreprises qui comptent deux ou trois personnes, on obtient entre 4000 et 5000 entreprises. Là-dessus, actuellement, il n'y en a que 300 qui engagent des personnes immigrantes », faisait remarquer Mohamed Soulami.

« Pourtant, quand on approche les entreprises, c'est très rare qu'elles nous disent qu'elles ne veulent rien savoir des personnes immigrantes. La plupart sont ouvertes, mais ce n'est pas suffisant. Il y a un travail à faire avec l'employeur pour l'aider à intégrer ces personnes et à les retenir par la suite. »

Mais une fois que les entreprises sont bien outillées pour accueillir et intégrer efficacement de nouveaux arrivants, une bonne gestion de la diversité comporte de nombreux avantages.

« Engager des personnes immigrantes, ça peut non seulement permettre aux entreprises d'avoir des employés qui parlent plusieurs langues, mais aussi d'aller chercher une nouvelle clientèle en entrant en contact avec une nouvelle communauté ou de percer plus facilement le marché international. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer