Le resto Baumann Smokehouse ouvre mercredi

Les chefs Mathieu Cayer-Brunet, Suzy Rainville et Kevin... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Les chefs Mathieu Cayer-Brunet, Suzy Rainville et Kevin Ranger ouvriront mercredi leur nouveau restaurant, Baumann Smokehouse, situé sur la rue Wellington.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) C'est ce mercredi qu'ouvrira officiellement le restaurant Baumann Smokehouse, le nouveau projet d'affaires des jeunes chefs Suzy Rainville, Kevin Ranger et Mathieu Cayer-Brunet.

Situé au 141, rue Wellington Sud, le Baumann Smokehouse proposera une cuisine inspirée du style Smokehouse du sud des États-Unis et mettra en vedette des plats à base de viandes et d'autres produits locaux fumés.

Curieux de connaître le contenu du menu? Il faudra patienter jusqu'à mercredi, insiste Mathieu Cayer-Brunet, l'ancien chef propriétaire du service traiteur La Raffinerie.

« Ça va être un menu très flexible, même qu'on a changé la formule en cours de route pour donner le plus de liberté possible au client », se permet-il de préciser.

« On s'est rendu compte qu'il y a souvent une classification des restaurants qui se fait, mais nous, on avait le goût de faire ce qu'on voulait, sans s'arrêter à un genre de resto précis. C'est donc le client qui va décider le genre de notre restaurant, selon l'expérience qu'il aura vécue. Peut-être que pour quelqu'un, ça va être le meilleur bistro, alors que pour un autre, ça va être le meilleur restaurant familial ou le meilleur endroit pour luncher! »

Alors que les trois chefs avaient prévu accueillir leurs premiers clients en août, l'ouverture a finalement dû être retardée en raison des rénovations qui ont pris plus de temps que prévu. Ce délai n'a toutefois pas empêché les restaurateurs de multiplier leur présence dans les différents événements gourmands de la région cet été pour faire la promotion de leur plus récent projet.

« Aussi, on aurait pu ouvrir le resto un peu plus tôt, mais on voulait être vraiment prêts, donner le 100 % de ce qu'on est capable de faire à notre clientèle, indique M. Cayer-Brunet. On ne voulait tout simplement pas ouvrir avec des lacunes. Le petit deux semaines de plus qu'on a prises, ça nous a aidés à vraiment asseoir notre menu, à bien finaliser le tout. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer