Découvrir les usines sherbrookoises de l'intérieur

Pusieurs entreprises industrielles sherbrookoises ouvriront leurs portes à... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Pusieurs entreprises industrielles sherbrookoises ouvriront leurs portes à la population les 14 et 15 octobre. Josée Fortin, dg de Sherbrooke Innopole, Christian Provencher, dg de la Commission scolaire Eastern Townships, Josée Deshaies, responsable des ressources humaines chez Milan Conception, Pierre Bélanger, prés. de la Maison régionale de l'industrie, et (à l'avant-plan) l'ancien étudiant du Centre de formation professionnelle de de Lennoxville, Jean-Paul Compaorè.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Sherbrooke Innopole a lancé mercredi, en compagnie de nombreux représentants des milieux économique, politique et scolaire, la 3e édition des Portes ouvertes sur l'industrie et a dévoilé le nom des entreprises qui y participeront. L'événement mettant en vedette le secteur industriel de Sherbrooke se tiendra les 14 et 15 octobre, avec pour objectif principal de favoriser l'adéquation formation-emploi.

Les Portes ouvertes sur l'industrie permettent aux étudiants, aux chercheurs d'emploi et à la population sherbrookoise de découvrir des entreprises innovantes et généralement inaccessibles au public, tout en soutenant de façon concrète les efforts des entreprises manufacturières face à leurs enjeux de recrutement. Les entreprises participantes ont plus d'une quarantaine de postes à combler. Principalement des postes d'électromécanicien, opérateur CNC, commis à l'entrepôt, soudeurs, assembleurs, techniciens en électricité, ajusteur, concepteur, opérateur de production. Pour ne nommer qu'eux.

« Le secteur manufacturier connaît une pénurie de main-d'oeuvre pour plusieurs métiers depuis quelques années, alors que les programmes de formation liés à ces postes n'attirent pas suffisamment d'étudiants, explique Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole. Le coeur de notre mission étant d'appuyer la croissance des entreprises industrielles, nous avons développé cette opération avec nos partenaires institutionnels et économiques. La formule s'est avérée un tel succès que nous renouvelons l'événement pour une troisième année consécutive. »

Alors que la cohorte 2015 comptait 15 entreprises, celle de 2016 en compte 18, soit AFT (Technologies de fibres Aikawa), Aliments Jardi, Animat, Artopex, Ball Technologies avancées, Calimacil, Cuisine Idéale, Défi Polyteck, Englobe, Industries G.E. Gilbert, FSM Canada, Milan Conception, NAD Klima, Sherbrooke OEM, SIB (Surplec Industriel Basse tension), Supermétal, TLD Canada et Verbom.

Pour Christian Provencher, directeur général de la Commission scolaire Eastern Townships, il s'agit d'un signal extrêmement positif. « Au moment où le taux de décrochage scolaire est encore trop élevé, c'est important de faire connaître à nos jeunes des possibilités de carrière qu'ils n'avaient peut-être pas envisagées, explique-t-il. Les établissements d'enseignement professionnel et technique offrent des formations qui mènent à des emplois non seulement en demande, mais offrant d'excellentes conditions. »

L'an dernier, l'événement a accueilli près des 3000 visiteurs en deux jours et a permis de combler douze des 33 postes affichés à court terme, tout en garnissant les banques de candidatures des 16 entreprises participantes.

Produits de niche

« La technologie et l'innovation sont entrées en force dans nos entreprises manufacturières au cours des vingt dernières années, explique Pierre Bélanger, président de la Maison régionale de l'industrie. Celles-ci fabriquent maintenant des produits de niche ou à haute valeur ajoutée, utilisent des processus innovants, des procédés de fabrication technologiques évolués et emploient beaucoup de travailleurs spécialisés.»

«Mon père m'avait dit de faire des études pour ne pas finir dans une usine. J'ai fait mes études et je suis revenu dans une usine pour y faire une belle carrière», ajoute M. Bélanger.

L'événement, gratuit pour tous, est organisé par Sherbrooke Innopole en partenariat avec Emploi-Québec Estrie, le Cégep de Sherbrooke, la Commission scolaire Eastern-Townships, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, la Chambre de commerce de Sherbrooke et la Maison régionale de l'industrie, ainsi que les députés de Richmond et de Sherbrooke à l'Assemblée nationale, Karine Vallières et Luc Fortin.

À l'instar des éditions précédentes, les deux jours de l'événement accueilleront des clientèles différentes. Le vendredi 14 octobre est réservé à des visites de groupes scolaires. Les élèves de 3e et 4e secondaire ainsi que les étudiants en formation professionnelle et technique auront la chance de rencontrer des employés et de discuter avec eux, et possiblement, de futurs employeurs. Le samedi 15 octobre s'adresse au grand public qui aura l'occasion de participer à des visites guidées au sein des entreprises ouvertes pour l'occasion de 9 h 30 à 16 h.

« Les visites du samedi sont une opportunité exceptionnelle pour les chercheurs d'emploi qui peuvent non seulement déposer plusieurs candidatures en une seule journée, mais aussi visiter d'éventuels lieux de travail et discuter avec ceux qui y oeuvrent déjà. De leur côté, les entreprises y trouvent leur compte en ayant un premier contact avec un nombre important de candidats disponibles », précise Marie-Eve Poliquin, directrice des communications chez Sherbrooke Innopole.

Le site web www.viensvoirlesindustries.com donne tous les détails des Portes ouvertes sur l'industrie 2016 incluant une carte interactive.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer