Revenus en hausse pour BRP

BRP dit vouloir relancer les ventes de ses... (Archives, La Presse)

Agrandir

BRP dit vouloir relancer les ventes de ses véhicules à trois roues Spyder. L'entreprise a abaissé le prix de la version bas de gamme du Spyder F3, tout en implantant de nouvelles stratégies régionales dans des marchés clés aux États-Unis comme la Floride ou la Californie dans l'espoir de stimuler la demande.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Le constructeur de véhicules récréatifs BRP a relevé ses prévisions pour l'exercice en plus d'afficher une croissance de 10 pour cent de ses ventes canadiennes au deuxième trimestre, en dépit de la morosité persistante dans l'Ouest du pays.

Toutefois, le portrait est bien différent selon l'endroit. Dans l'Est, la température clémente de l'été a stimulé les ventes de motomarines, mais l'économie des provinces pétrolières peine toujours à reprendre du poil de la bête.

Ainsi, si les ventes de motomarines ont affiché une progression d'environ 20 pour cent dans l'Est, elles ont fléchi de près de cinq pour cent à l'autre bout du pays. En ce qui a trait aux véhicules tout-terrain, le recul a été d'environ 25 pour cent dans l'Ouest canadien, comparativement à une baisse de 10 pour cent dans l'Est.

« C'est toujours difficile dans l'Ouest, mais je crois que la situation se stabilise puisque cela fait bientôt un an que le déclin s'est amorcé », a commenté le président et chef de la direction de BRP (TSX:DOO), José Boisjoli, vendredi, au cours d'une conférence téléphonique avec les analystes.

Au deuxième trimestre terminé le 31 juillet, le Canada a représenté 20 pour cent du chiffre d'affaires total du constructeur des Ski-Doo, Sea-Doo et Can-Am.

Par ailleurs, l'entreprise de Valcourt dit vouloir relancer les ventes de ses véhicules à trois roues Spyder. BRP a abaissé le prix de la version bas de gamme du Spyder F3, tout en implantant de nouvelles stratégies régionales dans des marchés clés aux États-Unis comme la Floride ou la Californie dans l'espoir de stimuler la demande.

Jusqu'à présent, les ventes de Spyder affichent une baisse de 20 pour cent depuis le début de l'année, ce qui est largement supérieur à la moyenne de l'industrie. Pour les véhicules de plus de 18 000 $ US, l'industrie affiche un recul d'environ 15 pour cent au chapitre des ventes.

« Nous avons déployé une nouvelle campagne publicitaire pour attirer des consommateurs qui ne connaissent pas les motos, a expliqué M. Boisjoli. Nous avons cependant réalisé qu'il faut beaucoup plus de temps que prévu pour les convaincre d'acheter. »

Essaimée en 2003 de Bombardier, BRP a largement dépassé les attentes en affichant un profit ajusté de 1 million $, ou un cent par action, ainsi que des revenus de 856 millions $, en hausse de 5,4 pour cent.

Les analystes sondés par Thomson Reuters tablaient sur une perte ajustée de huit cents par action ainsi qu'un chiffre d'affaires de 814 millions $.

BRP a toutefois affiché une perte nette de 68,3 millions $, ou 58 cents, notamment en raison d'une provision supplémentaire de 43 millions $ liée à des litiges judiciaires avec son concurrent américain Arctic Cat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer