Menace de grève générale à l'Hôtel Quality

Une menace de grève plane sur l'Hôtel Quality... (123RF)

Agrandir

Une menace de grève plane sur l'Hôtel Quality de Sherbrooke à la suite d'un vote de débrayage sans équivoque de ses employés syndiqués.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Une menace de grève plane sur l'Hôtel Quality de Sherbrooke à la suite d'un vote de débrayage sans équivoque de ses employés syndiqués.

La CSN informe qu'ils ont voté à 100 pour cent en faveur d'un mandat de grève générale illimitée.

La Fédération du commerce annonce un débrayage massif le 9 septembre prochain dans plusieurs établissements hôteliers du Québec. Neuf syndicats de l'hôtellerie se sont dotés d'une banque de 72 heures de grève.

Seul celui du Quality de Sherbrooke possède un mandat de grève générale illimitée.

D'autres assemblées générales

Depuis le début de la semaine, les syndicats de cinq hôtels de la région montréalaise ont voté pour doter leur comité de négociations d'une banque de grève totalisant 72 heures. Il s'agit du Marriot Château Champlain, de l'Hôtel des Gouverneurs de la Place Dupuis, de l'hôtel Bonaventure, tous trois situés au centre-ville, du Quality Suite, à Pointe-Claire, et du Hilton de Laval.

Ces syndicats locaux se joignent à leurs collègues de quatre hôtels de Québec - le Hilton, le Delta, l'hôtel Pur et l'hôtel Classique - qui avaient adopté des banques de débrayage de 72 heures.

La Fédération a ajouté que des travailleurs d'autres hôtels pourraient se joindre au débrayage puisque des assemblées générales y sont prévues au cours des prochains jours.

Selon la Fédération, les syndiqués réclament une augmentation des indemnités de vacances, une convention collective de quatre ans et une meilleure protection des emplois.

Récemment, le ministère du Tourisme du Québec avait relevé que « le taux d'occupation, le prix quotidien moyen et le revenu moyen par unité disponible pour l'ensemble du Québec sont les plus élevés des cinq dernières années pour un premier trimestre ».

Dans sa note de conjoncture publiée en juin, le ministère faisait état que les entrepreneurs du secteur touristique québécois, s'attendaient, dans une forte proportion, à ce que l'achalandage en juillet connaisse une hausse importante par rapport à celui observé à la même période l'an dernier. - Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer