Le prix de l'essence freine l'inflation

L'inflation annuelle a progressé de 1,3 pour cent... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'inflation annuelle a progressé de 1,3 pour cent en juillet, période au cours de laquelle les Canadiens ont payé davantage pour se loger et se nourrir, mais moins pour remplir le réservoir de leur véhicule.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andy Blatchford
La Presse Canadienne
Ottawa

L'inflation annuelle a progressé de 1,3 pour cent en juillet, période au cours de laquelle les Canadiens ont payé davantage pour se loger et se nourrir, mais moins pour remplir le réservoir de leur véhicule.

La progression de l'indice des prix à la consommation (IPC) dévoilé vendredi par Statistique Canada pour juillet s'est avérée inférieure à celle de 1,5 pour cent enregistrée en juin.

Pour la période de 12 mois terminée en juillet, les prix ont grimpé dans six des huit catégories principales. Les augmentations les plus marquées ont été observées du côté du logement ainsi que du prix des aliments.

Par exemple, les Canadiens ont payé 9,8 pour cent plus cher pour acheter des pommes de terre le mois dernier par rapport à juillet 2015 et 15,6 pour cent de plus afin de se procurer des pommes.

En ce qui a trait aux dépenses entourant le logement, les prix de l'électricité ont été supérieurs de 5,4 pour cent en juillet.

Toutefois, le prix de l'essence a chuté de 14 pour cent, tout comme celui du mazout, en recul de 13,4 pour cent, et du gaz naturel, qui a fléchi de 10,3 pour cent.

L'inflation de base de la Banque du Canada, dont le calcul exclut les produits dont les prix sont plus volatils, s'est établie à 2,1 pour cent juillet par rapport à l'an dernier.

Dans une note de recherche envoyée à ses clients, l'économiste en chef à la Banque Royale Dawn Desjardins écrit qu'elle s'attend à ce que l'inflation se rapproche de deux pour cent - soit la cible idéale de la Banque du Canada.

Mme Desjardins a ajouté que selon la banque centrale, l'inflation est actuellement inférieure à deux pour cent en raison de facteurs comme la faiblesse persistante des prix de l'énergie.

Au Québec, l'IPC a progressé de 0,2 pour cent d'une année à l'autre en juillet, après avoir augmenté de 0,6 pour cent en juin.

C'est à Terre-Neuve-et-Labrador que l'inflation a enregistré sa plus importante progression au pays en juillet, à 3,4 pour cent, comparativement à 2,4 pour cent en juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer