• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Coopératives jeunesse de service: des ados goûtent à l'entrepreneuriat 

Coopératives jeunesse de service: des ados goûtent à l'entrepreneuriat

Les Coopératives jeunesse de service (CJS) de l'Estrie... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Les Coopératives jeunesse de service (CJS) de l'Estrie lançaient officiellement leurs activités mardi au Marché de la gare. Pour offrir un contrat à des jeunes de votre quartier, visitez le projetcjs.coop/trouver-une-cjs et trouvez la CJS la plus près de chez vous.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

(Sherbrooke) Alors que plusieurs adolescents profitent des vacances d'été pour relaxer et s'amuser, d'autres continuent leurs apprentissages personnels en acquérant de l'expérience de travail et en démarrant leur propre entreprise.

C'est ce que font les jeunes s'impliquant dans les différentes Coopératives jeunesse de service (CJS) de l'Estrie. Mardi, quatre CJS de la région étaient présentes au Marché de la gare pour le lancement de leurs entreprises. Composée d'une quinzaine de jeunes, une CJS favorise une prise de conscience chez les adolescents et les aide à s'épanouir en développant diverses compétences.

«Une première expérience de travail, c'est toujours important, et le modèle des CJS permet aux adolescents de développer plusieurs compétences», soulignait le député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, qui était présent lors du lancement des activités des CJS. Les jeunes impliqués touchent à différents aspects entourant la gestion d'une entreprise. Ils assurent la promotion, le financement et même la comptabilité de leur coopérative, ce qui leur permet de développer un éventail intéressant de connaissances.

En plus de vivre une expérience enrichissante, les jeunes des CJS ont la chance de créer des liens avec d'autres adolescents allumés comme eux. «C'est très convivial, on a tous plus ou moins le même âge et on est une belle gang. En plus, c'est plus valorisant, parce qu'on rend service à la population», explique Marc-Antoine Beaulieu, président de la CJS Ascot-Bellevue, en affirmant que, pour lui, travailler à la Coopérative est beaucoup plus intéressant qu'un «vrai emploi».

Mais quels sont les services offerts par les CJS? «En gros, pendant l'été, on fait vos jobines plates», s'amusent à dire Marc-Antoine en affirmant que lui et son équipe sont ouverts aux différents projets des citoyens. «L'offre de service est propre aux CJS, mais on peut penser au gardiennage, à la tonte de pelouse, etc.», précise Mme Léonie Potvin, animatrice de la CJS de l'arrondissement Jacques-Cartier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer