• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Poursuite contre le CP: Lac-Mégantic ne changera pas sa décision 

Poursuite contre le CP: Lac-Mégantic ne changera pas sa décision

Le conseil municipal de la Ville de Lac-Mégantic... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Le conseil municipal de la Ville de Lac-Mégantic ne reviendra pas sur sa décision et ne poursuivra pas le Canadien Pacifique.

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Le conseil municipal de la Ville de Lac-Mégantic ne reviendra pas sur sa décision de ne pas poursuivre le Canadien Pacifique, ne donnant pas suite à ce que lui a demandé la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic.

Il n'y aura donc pas de séance extraordinaire du conseil municipal pour changer la décision à temps afin de devancer le délai de prescription de trois ans pour déposer une poursuite, lequel se termine le mardi 5 juillet 2016 à minuit.

Le maire a fait savoir que les raisons et décisions du conseil ont été émises dans un communiqué de presse de la Ville, daté du 21 juin dernier, et qu'il n'y aurait pas d'autres commentaires de sa part à ce sujet. Les élus, d'après lui, se sont penchés longuement et sérieusement sur la question et ont pris une décision.

Rappelons que lors de la séance du 21 juin dernier, les membres du conseil municipal de Lac-Mégantic ont adopté une résolution mettant fin au processus d'un possible recours contre le Canadien Pacifique, à la suite de la tragédie du 6 juillet 2013, selon un mandat qui avait été donné par le précédent conseil municipal de Lac-Mégantic à la firme d'avocats Dufresne Hébert Comeau de Montréal en 2015.

« Plusieurs raisons expliquent cette décision. Nous avons longuement réfléchi et nous en sommes tous venus à la décision que les risques d'un tel recours étaient trop élevés en regard des coûts que la communauté devait assumer. Nous serions obligés d'engager des sommes considérables en frais d'experts, et ce, sur plusieurs années, et nous n'avons aucune garantie que nous pourrions obtenir réparation. Nous trouvons le processus long, complexe et très coûteux. Nous ne pouvons mettre ce fardeau sur les épaules des Méganticois », avait expliqué le maire de Lac-Mégantic.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer