La francophonie discute E-Tourisme à Sherbrooke

La troisième et dernière journée du forum des... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

La troisième et dernière journée du forum des Francophonies de l'E-Tourisme consistait en la présentation de réflexions abordées pendant les discussions des jours précédents.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Pour une cinquième année, le forum des Francophonies de l'E-Tourisme rassemble des chercheurs de divers pays francophones afin de discuter des innovations technologiques dans le secteur du tourisme. Un moment de rassemblement pour enrichir l'offre du Québec, et des Cantons-de-l'Est, en matière d'outils numériques.

Des universitaires et des professionnels du Québec, de la Suisse, de la France et de la Belgique ont utilisé les trois jours du forum pour partager les innovations et les utilisations technologiques de chacune des cultures. « Nous avons accès aux mêmes outils, aux mêmes innovations, mais on ne les utilise pas nécessairement de la même façon », explique Alain Larouche, directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est.

Sous le thème de Ville intelligente, les spécialistes ont essayé de trouver des moyens de rester pertinent dans leur utilisation des innovations. « Tout se fait, ou presque. Il faut simplement trouver le moyen d'atteindre les voyageurs et de répondre à un besoin », mentionne le directeur général.

La technologie est omniprésente dans toutes les activités courantes. En voyage, c'est d'autant plus vrai avec le besoin de se loger, de se nourrir, de se déplacer et de découvrir de nouveaux lieux. L'industrie du tourisme penche dorénavant vers une avenue numérique pour se rapprocher des voyageurs et leur faciliter la vie, tout en préservant l'humanité du processus. « Nous voulons rapprocher le touriste du local pour qu'il puisse vivre de belles rencontres », ajoute M. Larouche.

La première journée du forum a mis de l'avant l'échange entre les participants, autour de thématiques établies. Cette année, le big data, une base de données en ligne, et l'utilisation que l'on peut en faire a attiré l'attention de plusieurs chercheurs, selon M. Larouche. « Nous voulons cibler les bonnes personnes pour nos installations et le big data nous permet de le faire », dit-il. La réalité augmentée, la mobilité et l'accès à l'information étaient également au coeur des discussions.

Avant de présenter le fruit des conversations par des allocutions et des exemples concrets, les participants étaient invités à tester des applications ou des outils numériques. Les échanges permettent aux intervenants de tous les pays de s'inspirer et, ainsi, rapporter un bagage intellectuel auquel ils n'auraient pas accès autrement.

L'an prochain, le forum s'agrandira peut-être puisque le Maroc et l'Afrique du Nord, deux communautés francophones, ont montré un intérêt pour l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer