5 M $ pour les jeunes entreprises

Desjardins-Innovatech et Espace-inc annoncent l'instauration d'un nouveau programme... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Desjardins-Innovatech et Espace-inc annoncent l'instauration d'un nouveau programme de financement visant à soutenir les entreprises sélectionnées en accélération à Espace-inc. Chantal Brunet, représentante de Desjardins-Innovatech, Charles Martel, directeur investissement de Desjardins Entreprises Capital régional et coopératif, Raphaël Sansregret, d'Innomalt, Karina Santana et Étienne Desmarais, d'ECOTIERRA et Gilles Blais, président du c.a. d'Espace-inc.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Desjardins - Innovatech et Espace-inc ont annoncé, mardi, l'instauration d'un nouveau programme de financement visant à soutenir les entreprises ayant développé un produit ou un service innovant qui les distinguent dans leurs marchés respectifs et qui sont en voie de le commercialiser. Disposant d'une enveloppe totale de 5 M$, le programme permettra de soutenir les projets de trois à cinq entreprises en accélération à Espace-inc par année.

Les 5 M$ seront distribués par tranches d'environ 250 000 $ sur une période de cinq ans.

« Le fonds Desjardins - Innovatech a été créé dans le but de propulser le rêve des entrepreneurs les plus audacieux et les plus innovants qui soient. Une aventure risquée, avouons-le. Mais on a choisi cette avenue, car Desjardins a toujours carburé aux projets qui contribuent à développer l'esprit entrepreneurial partout au Québec », a déclaré Chantal Brunet, directrice - Investissements stratégiques et relations avec les commanditaires - Desjardins Capital de risque.

Espace-inc se réjouit du nouveau partenariat. « Aujourd'hui, nous soulignons un partenariat très porteur d'avenir. Ce partenariat démontre que Espace-inc créé une réelle valeur ajoutée dans le système entrepreneurial sherbrookois. Ce nouvel outil bonifie l'offre actuelle de financement régionale et constitue un levier supplémentaire majeur pour assurer le succès de nos jeunes entreprises », a souligné le président du conseil d'administration de l'incubateur d'entreprises, Gilles Blais.

Parmi les sept premières entreprises en mode accélération à Espace-Inc, deux ont déjà obtenu un financement de Desjardins - Innovatech, soit Innomalt et ECOTIERRA.

Innomalt se spécialise dans la production de malt de première qualité, sur mesure, afin de répondre aux besoins grandissants des microbrasseries québécoises et de la Nouvelle-Angleterre. « Nous serons la première malterie en Estrie qui fabriquera des malts locaux. Nous avons développé un procédé modulaire unique qui nous permet d'adapter le procédé aux grains et non de faire travailler le grain dans le procédé », explique Raphael Sanregrets qui a cofondé Innomalt avec Pascal Viens en 2014.

Grâce à l'outil financier offert par Desjardins - Innovatech et Espace-inc, l'entreprise prévoit vendre son malt fabriqué aux microbrasseries du Québec dès le début de l'automne 2016.

700 000 $

Pour sa part, l'entreprise ECOTIERRA, un leader mondial spécialisé dans le développement de projets forestiers et agroforestiers durables ayant des impacts socio-économiques et environnementaux positifs majeurs, était heureuse d'annoncer la fermeture d'une ronde de financement qui totalise plus de 700 000 $, dont 350 000 $ proviennent du programme Desjardins - Innovatech. Parmi les autres investisseurs de la ronde, des investisseurs privés, dont certains membres d'Anges Québec, et le Fonds Filaction.

« Les actions concrètes annoncées par la communauté internationale lors de la conférence de Paris et la demande grandissante de la part des grandes multinationales pour s'approvisionner en denrées provenant de culture ayant des impacts sociaux, économiques et environnementaux positifs sont en forte croissance. Le timing de cette ronde de financement est parfait pour nous aider à accélérer le déploiement de notre solution dans les marchés visés », souligne Étienne Desmarais, président et chef de la direction d'ECOTIERRA.

Établie à Sherbrooke, au Pérou et en Côte d'Ivoire, ECOTIERRA développe des projets agroforestiers qui permettent la valorisation de technique de production durable de denrées alimentaires et la préservation du capital naturel de millions de petits producteurs. De plus, en intégrant la finance carbone à ses projets agroforestiers, ECOTIERRA génère des revenus additionnels tirés de la revente des crédits de carbone certifiés selon le standard VCS (Verified Carbon Standard), soit le plus important standard du marché volontaire.

Par ailleurs, Christophe Goffoz et Guy Gervais sont les deux Anges qui ont participé au projet d'investissement d'Anges Québec dans ECOTIERRA. « Notre participation financière dans ECOTIERRA est un exemple concret de notre stratégie d'investissement permettant des rendements sur les plans environnementaux, sociaux et financiers », note M. Goffoz.

« Nous sommes maintenant nombreux à souhaiter harmoniser nos investissements en capital à des initiatives conformes à nos valeurs », ajoute M. Gervais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer