Une Drummondvilloise derrière Street Fighter V

La Drummondvilloise Marie-Michelle Pépin continue de faire sa... (Photo fournie)

Agrandir

La Drummondvilloise Marie-Michelle Pépin continue de faire sa marque.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) Il y aura un peu de Drummondville dans le prochain jeu vidéo de la série Street Fighter. C'est à Marie-Michelle Pépin, une jeune femme de la région que la firme Volta a confié le mandat de modéliser Ibuki, l'un des personnages du jeu de combat.

« C'est vraiment une fierté pour moi d'avoir à travailler sur ce projet. Je n'y ai pas particulièrement joué, mais Street Fighter est une vieille franchise qui connaît beaucoup de succès et que je connais bien. C'est un peu légendaire comme jeu vidéo », signifie-t-elle.

On devrait voir le résultat du travail de la Drummondvilloise lors de la sortie du cinquième jeu, qui devrait sortir en juin. Ibuki sera alors vêtue d'un costume bleu. Les habitués de Street Fighter ne seront pas trop dépaysés puisqu'elle retrouvera l'ensemble de ses postures et coups fétiches, dont les coups de pied et les poings d'énergie.

« Je n'avais pas trop de latitude, on m'a remis un concept card qui décrivait le portrait général et je me suis mis à l'ouvrage », raconte-t-elle.

Sur la mappe

Marie-Michelle Pépin a mis un certain temps avant de trouver sa voie. Elle a suivi une formation de graphiste pendant 18 mois, puis une autre en animation 3D pendant un peu plus d'un an, avant de se joindre à la défunte École nationale en divertissement interactif. Son dynamisme et son talent lui ont ensuite permis de se frayer un chemin de contrat en contrat et elle est maintenant à la pige depuis deux ans.

Elle ne cache pas que l'obtention d'un mandat comme celui d'Ibuki devrait lui permettre de gagner en notoriété dans ce monde où la compétition est féroce et les avancées technologiques quotidiennes.

« C'était un peu téméraire comme décision de me lancer à la pige comme ça. Ça peut bien aller, comme ça peut être la catastrophe. Heureusement, je ne manque pas de travail présentement et j'ai espoir que de travailler avec cette franchise bien connue contribuera à me faire connaître », souhaite la Montréalaise d'adoption.

Mme Pépin travaille actuellement sur un nouveau projet d'Irrational Games, du directeur Ken Levine, qui sont notamment reconnues pour la série Bioshock. Elle croit que cette nouvelle collaboration lui sera également fort bénéfique. Son rêve est d'avoir l'occasion de créer pour le studio Naughty Dog installé à Santa Monica, en Californie. Cette boîte est notamment à l'origine des titres Crash Bandicoot et Uncharted.

« C'est mon studio préféré, ils ont plusieurs très bonnes franchises et j'ai beaucoup joué à leurs jeux, étant jeune », conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer