Le Président prévoit toujours fermer son restaurant

Même si une nouvelle séance de conciliation est prévue mardi entre le syndicat... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même si une nouvelle séance de conciliation est prévue mardi entre le syndicat et l'employeur de l'Hôtel Le Président de Sherbrooke, cela ne suffira pas à lever la menace qui plane sur la salle à manger de l'établissement.

Le porte-parole syndical Stéphane Lacroix a précisé à La Tribune lundi qu'après avoir laissé entendre que sa décision de fermer le service de restauration n'était peut-être pas définitive, l'employeur aurait changé de ton.

« Ça semble une décision finale sur laquelle il ne reviendra pas. Il semble qu'il n'y ait aucun moyen de sauver cette vingtaine d'emplois », dit M. Lacroix du syndicat des Teamsters.

Rappelons que les 24 employés des cuisines du Président ont été avisés au début mai que l'Hôtel mettrait fin à ses services de restauration, de banquets et de buffet de type « américain » à compter du 30 juin.

« Pourtant ces gens sont là seulement lorsqu'il y a des clients, soit des banquets, des congrès, des réunions d'affaires. Ils travaillent une vingtaine d'heures par semaines et ils ne sont surtout pas payés à rien faire », plaide Stéphane Lacroix.

« C'est vraiment regrettable (de fermer le service de restauration). C'est une mauvaise décision d'affaires qui pourrait même avoir un impact sur le taux d'occupation de l'hôtel », ajoute-t-il.

Quant à la séance de conciliation, elle vise à dénouer l'impasse dans laquelle se sont enlisées les deux parties, « qui seraient très loin d'une entente » tant sur le plan normatif que salarial, selon M. Lacroix.

Rappelons que la convention collective des quelque 60 travailleurs de l'Hôtel Le Président est échue depuis novembre 2015. Le syndicat veut entre autres la parité salariale avec les autres travailleurs de l'industrie hôtelière de la région. Ce rattrapage représente moins d'un dollar l'heure, précise M. Lacroix.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer