Femmessor ouvre un bureau à Magog

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Une nouvelle organisation à vocation économique, en l'occurrence Femmessor - Québec, s'installe sur le territoire de la MRC de Memphrémagog. L'organisme tentera d'appuyer du mieux qu'il peut les femmes d'affaires de cette MRC.

« L'ouverture de notre nouveau bureau est liée au fait que la MRC de Memphrémagog est la deuxième plus importante MRC en Estrie pour ce qui est du nombre de prêts octroyés par Femmessor. Nous souhaitons aussi nous rapprocher des promotrices de l'ensemble des secteurs de l'Estrie », confie Martine LeHoux, directrice régionale de l'organisme.

À Magog, le personnel de Femmessor sera installé dans les locaux de la MRC de Memphrémagog, qui joue un rôle accru au plan économique depuis la disparition du Centre local de développement de la MRC de Memphrémagog.

« Quand on aura des dossiers en commun avec la MRC, ce sera plus facile de les traiter étant donné que nous serons directement sur place, dans le même bâtiment en plus », souligne Martine LeHoux.

Bien que ses objectifs puissent converger avec ceux de la MRC de Memphrémagog, l'organisme devra payer un loyer pour profiter de locaux à l'intérieur des bureaux de la MRC. « Nous serons locataires », confirme Martine LeHoux.

Femmessor cherche à augmenter le nombre de femmes oeuvrant dans le monde des affaires. L'organisme est soutenu par le gouvernement du Québec et s'est récemment vu octroyer une enveloppe de huit millions $ supplémentaire.

Le préfet satisfait

Préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers accueille à bras ouvert Femmessor. Il a toujours vu les femmes autour de lui foncer et croit qu'elles ont tout à fait leur place dans le monde des affaires.

« C'est super intéressant de constater le travail qui est effectué pour favoriser l'arrivée des femmes en affaires », déclare M. Demers, lui-même entrepreneur.

Copropriétaire de la Boutique art de vivre à Magog, Lyne Duchesne a également applaudi la nouvelle. « On avait un rêve, mais on manquait de financement, raconte-t-elle. On a eu le coup de foudre pour Femmessor. Tous nos questionnements, on peut les leur soumettre. Le service offert est très humain. »

Ravies des services que leur a rendus l'organisme, les copropriétaires de la Boutique art de vivre ont l'intention de poursuivre la relation établie. « On a d'autres projets », dévoile d'ailleurs Mme Duchesne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer