• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Bergeron services funéraires double sa superficie pour son centenaire 

Bergeron services funéraires double sa superficie pour son centenaire

Le futur complexe funéraire Bergeron.... (Maquette fournie)

Agrandir

Le futur complexe funéraire Bergeron.

Maquette fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Bergeron services funéraires agrandira ses installations du boulevard Bois-Francs Sud à Victoriaville, un investissement de l'ordre de 2,3 millions, qui vise à doubler la superficie du salon.

« Cette année, nous fêtons nos 100 ans d'histoires. Nous avons un nouveau nom : Bergeron services funéraires, un nouveau logo et une nouvelle image. Nous aurons également un bâtiment plus grand », explique le propriétaire, Philippe Bergeron.

L'agrandissement permettra ainsi l'ajout de trois salles d'exposition, afin de porter à six le nombre de familles accueillies simultanément; une nouvelle chapelle de plus de 250 places, un columbarium de style jardin intérieur, deux nouvelles salles de réception, pour un total de 600 places, ainsi qu'un hall d'entrée et une aire de détente.

Le bâtiment actuel a une superficie de 725 mètres carrés (7800 pieds carrés) et on y ajoutera une vaste aile de 665 mètres carrés (7200 pieds carrés) sur deux étages.

La petite histoire de Bergeron services funéraires début au tournant des années 1900, lorsque Albert Bergeron reçoit un appel d'une soeur de la communauté des Hospitalières de Saint-Joseph afin d'obtenir son aide pour les funérailles d'une de ses membres. De fil en aiguille, il devient l'un des premiers directeurs de funérailles à offrir le service d'embaumement.

En 1948, ses fils, Marc et Guy Bergeron, rachètent l'entreprise et construisent le salon actuel. En 1978, nouvellement diplômé de l'Institut de thanatologie du Québec, Louis Bergeron, fils de Marc, devient le nouveau propriétaire de l'entreprise. Tout en perpétuant la tradition, Philippe Bergeron s'associe en 2008 avec son père Louis, afin d'assurer l'avenir de l'entreprise au sein de la famille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer