Un troisième édifice sera construit au parc Innovation

Le parc Innovation de l'Université de Sherbrooke verra apparaître un troisième... (Photo UdeS René Alarie)

Agrandir

Photo UdeS René Alarie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le parc Innovation de l'Université de Sherbrooke verra apparaître un troisième bâtiment. L'Université de Sherbrooke investira un peu plus de 4 M $ pour l'édifice de 30 000 pieds carrés. La faculté de génie de l'Université de Sherbrooke caresse en effet un autre important projet, qui vise à rassembler des chercheurs qui se trouvent actuellement dans des espaces locatifs.

Les appels d'offres ont été lancés récemment. Si tout se déroule comme prévu, la construction du bâtiment commencera dans les prochaines semaines. L'institution vise une ouverture autour de la fin octobre. Le nouveau bâtiment réunira au moins une soixantaine de personnes, tant des chercheurs, des étudiants que des techniciens.

Selon des informations provenant de l'institution, il était plus économique de construire un édifice que de poursuivre la location des espaces. Les chercheurs et leurs équipes se retrouvent actuellement à différents endroits.

Comme il s'agit d'un projet de plus de 1 M $, l'UdeS a dû obtenir le feu vert du ministère de l'Enseignement supérieur. Les délais de construction du bâtiment et la présence de laboratoires de différentes sphères au sein de l'édifice présenteraient des défis techniques importants.

D'après le doyen de la faculté de génie, Patrik Doucet, le bâtiment appelé « centre de mise à l'échelle » s'avère une « composante essentielle » de la chaîne d'innovation.

Environ le tiers de la superficie permettra d'accueillir les travaux de la Chaire de recherche en éthanol cellulosique et sur les biocommodités, dont l'un des partenaires est l'entreprise Enerkem.

L'autre partie de l'édifice permettra de « préparer des échantillons de taille réelle pour le Centre de recherche sur les infrastructures en béton (CRIB) et pour le Centre de recherche en génie parasismique (CRGP).  Ces groupes de chercheurs comptent quatre chaires de recherche.

«  Concrètement, on pourra y préparer des spécimens de poutres en béton (pour les ponts, par exemple), les laisser mûrir, puis les transporter dans les laboratoires de génie civil pour les rompre sur nos presses de grande puissance (la plus puissante au Canada). Autre exemple : nous pourrons y construire des sections de pylônes pour les lignes électriques, qui pourront ensuite être testés dans nos laboratoires », explique-t-on du côté de l'UdeS.

Ce projet s'ajoute au studio de création de 8 M $ qui doit voir le jour derrière la faculté de génie, tout près de l'École de musique, dont La Tribune faisait état jeudi. L'édifice permettra d'abriter les projets des étudiants, du début du concept jusqu'à la construction du prototype. La construction devrait commencer au printemps 2017 et la faculté vise une inauguration au printemps 2018.

Construit au coût de 36 M $, le Centre des technologies avancées (CTA) est le premier bâtiment à avoir été inauguré dans le parc Innovation, en 2008. Il s'agit d'une collaboration entre l'UdeS et BRP. Le 3IT, l'Institut interdisciplinaire d'innovation technologie (3IT) de l'UdeS a pour sa part été inauguré en 2012.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer