Le travail reprend chez Emballages Hood

Les syndiqués de l'usine des Emballages Hood, à... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Les syndiqués de l'usine des Emballages Hood, à East Angus, étaient en lock-out depuis le 9 avril dernier.

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le travail a repris à l'usine des Emballages Hood à East Angus après des semaines de lock-out.

Mardi, lors d'une assemblée syndicale, les membres de la section locale 847 d'Unifor ont accepté à 86 pour cent la recommandation de la conciliatrice dans le dossier Lise Lavallée. Cette recommandation a été faite au terme d'une rencontre de conciliation tenue il y a quelques jours. 

Mercredi matin, des travailleurs étaient de retour au travail, confirme le représentant national Sylvain Roy. Les autres reviendront au boulot dans les prochains jours.

«L'employeur voulait même que les employés rentrent au travail dès mardi après l'assemblée», lance M. Roy.

«C'est lui qui avait décrété le lock-out et il voulait que le travail reprenne tout de suite. Il y a eu du retard on dirait.»

Dans la nuit du 8 au 9 avril, les travailleurs syndiqués de la compagnie Emballages Hood se sont retrouvés en lock-out décrété par leur employeur. Quelques jours avant, ils avaient «très majoritairement» rejeté l'offre finale de l'employeur. Ils avaient par la même occasion confié un mandat d'exercer des moyens de pression pouvant mener jusqu'à la grève à leur comité de négociation.

Leur convention collective est échue depuis le 31 mars 2016.

La négociation qui a suivi a permis de régler les principaux irritants qui avaient mené à l'impasse. On a pu régler la question des postes des opérateurs sur les machines qui seront attribués en fonction des règles d'ancienneté et celle des vacances qui seront reconnues en fonction de la politique en vigueur depuis des années dans l'usine.

En outre, les membres ont signé une convention collective de cinq ans avec des augmentations de 2 % les trois premières années rétroactivement au 1er avril et 2,2 % les deux autres dernières.

Ils ont obtenu une bonification de l'allocation de repas, des assurances et une augmentation du crédit pour l'achat des souliers de sécurité.

Emballage Hood emploie une centaine de syndiqués.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer