Lise Thériault élogieuse envers Magog

La vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, est... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, est débarquée à Magog, lundi après-midi, pour rencontrer des intervenants du secteur des TIC. On l'aperçoit en compagnie du préfet Jacques Demers, du député Pierre Reid et de la mairesse Vicki May Hamm.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les efforts déployés par la Ville de Magog pour favoriser le développement du secteur des technologies de l'information et des communications (TIC) lui ont valu des éloges de la part de la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault.

«La Ville de Magog avec votre mairesse, vous avez été en mesure de développer un modèle qui est unique dans un secteur particulier. Je pense que Magog est à prendre en exemple par rapport aux gestes à poser pour éliminer les principaux irritants auxquels sont confrontés les entrepreneurs. Elle a notamment fait une zone dédiée pour les TIC avec des crédits d'impôt spécifiques», a déclaré Mme Thériault.

Celle qui est également ministre des PME, de l'Allégement réglementaire et du Développement économique régional du Québec s'est arrêtée en sol magogois lundi après-midi. Sur place, elle a rencontré près d'une quarantaine d'intervenants du secteur des TIC ainsi que des élus municipaux, dont la mairesse de Magog, Vicki May Hamm, ainsi que le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers.

«Magog a fait son travail sans subvention gouvernementale.»


Le député d'Orford, Pierre Reid, a été à l'origine de la rencontre. «Il m'a demandé de venir voir Magog Technopole, surtout pour être à l'écoute des besoins des entrepreneurs et découvrir les différentes embûches qui se présentent devant eux au moment du démarrage. Mon collègue voulait que je puisse observer tout ce qui est intéressant ici», a expliqué Lise Thériault.

Rappelons que la Ville de Magog a fait le choix d'investir des centaines de milliers de dollars dans le développement du secteur des TIC. L'organisme créé par la municipalité, Magog technopole, a déjà attiré quelques dizaines d'entreprises à Magog.

«Le doigt dessus»

D'après Mme Thériault, Vicki May Hamm a joué un rôle crucial dans le développement de ce secteur d'activités. «Votre mairesse a vraiment mis le doigt dessus en comprenant qu'il faut parfois changer des règlements pour accélérer le processus. Ça prend aussi la collaboration de la Ville pour les permis et le zonage. Il faut être attractif et la municipalité, ici, a été collaboratrice.»

Lise Thériault a fait remarquer que «Magog a fait son travail sans subvention gouvernementale. C'est très bon et ça envoie un signal clair. La Ville n'a pas copié un modèle ailleurs. Elle s'est plutôt dit qu'elle créerait son propre modèle avec ses moyens à elle, sa synergie et ses forces», a-t-elle noté. La vice-première ministre a promis aux gens présents à la rencontre de lundi qu'elle ferait le nécessaire pour que le délégué du Québec à New York vienne rencontrer des représentants de Magog Technopole. «Je pense que des PME d'ici pourraient faire affaire avec des compagnies américaines. La frontière est tout près et c'est un avantage», a-t-elle lancé.

Fière d'accueillir la vice-première ministre dans son patelin, Mme Hamm a quant à elle affirmé que sa municipalité aura sans doute besoin d'un coup de pouce financier de Québec pour poursuivre sur sa lancée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer