• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Bombardier : le plongeon du titre a coûté cher à la famille 

Bombardier : le plongeon du titre a coûté cher à la famille

Le plongeon du cours de l'action de Bombardier... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le plongeon du cours de l'action de Bombardier a fait perdre des centaines de millions à la famille qui contrôle l'entreprise, et ce, même si ses membres ont augmenté leur participation en achetant des millions d'actions supplémentaires.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Aesenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le plongeon du cours de l'action de Bombardier a fait perdre des centaines de millions à la famille qui contrôle l'entreprise, et ce, même si ses membres ont augmenté leur participation en achetant des millions d'actions supplémentaires.

La baisse la plus marquée s'observe du côté des quatre principaux actionnaires membres de la famille Bombardier-Beaudoin, peut-on constater dans la circulaire envoyée aux actionnaires de Bombardier en vue de l'assemblée annuelle du 29 avril prévue à Mirabel.

Les quatre membres en question de la famille sont: J.R. André Bombardier, Janine Bombardier, Claire Bombardier Beaudoin et Huguette Bombardier Fontaine. En date du 7mars dernier, ceux-ci contrôlaient indirectement 249,5 millions d'actions multivotantes de catégorie A et 30,2 millions d'actions à droit de vote subalterne.

À la fin de l'exercice terminé le 31décembre dernier, le titre de l'avionneur québécois avait perdu plus de 60 pour cent de sa valeur en Bourse. À ce moment les actions de catégories A et B cotaient respectivement à 1,49 $ et 1,34 $ à la Bourse de Toronto.

De plus, les cinq membres de la famille qui siègent au conseil d'administration ont vu la valeur de leurs actions dégringoler de 200millions $ US.

Ainsi, la perte de J.R. André Bombardier est estimée à 156,9millions $ US. De son côté, le président émérite du conseil d'administration, Laurent Beaudoin, a perdu 30,6 millions $ US. Pour le président exécutif du conseil, Pierre Beaudoin, la perte est de 2,77 millions $ US. Celle de Jean-Louis Fontaine est évaluée à 10,2 millions $ US, alors que celle de Johanne Bissonnette est de 15300 $ US.

Ces pertes ont été réalisées même si ceux-ci ont acheté des actions de Bombardier l'an dernier alors que l'entreprise procédait à une émission de bons de souscription afin d'amasser environ 1milliard $.

Laurent Beaudoin et J.R. André Bombardier ont notamment chacun acheté sept millions d'actions de catégorie B au cours du dernier exercice.

«Le fait que des membres de la famille aient acheté des actions témoigne de leur confiance à l'endroit de Bombardier», a souligné vendredi une porte-parole de la société, Isabelle Rondeau.

Par ailleurs, la circulaire indique que le président et chef de la direction, Alain Bellemare, a vu son salaire global dépasser celui de son prédécesseur au cours de l'exercice 2015.

La rémunération globale de l'homme de 54 ans a atteint 6,4millions $ US, une somme qui comprend un salaire de base de 864300 $ US, 3,1 millions $US d'attributions fondées sur des options, 655200 $ US d'attributions fondées sur des actions, une prime de 1,2million $ US ainsi qu'un montant supplémentaire de 594100 $ US ayant entre autres servi à défrayer ses frais de déménagement.

Nommé président exécutif du conseil le 15 février 2015, Pierre Beaudoin a vu son salaire global s'établir à 3,85 millions $ US, en baisse par rapport à 5,2 millions $US en 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer