Desjardins ferme un point de service à Victoriaville

Le président de la Caisse Desjardins des Bois-Francs,... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le président de la Caisse Desjardins des Bois-Francs, Denis Desrochers, en compagnie de son directeur général, Benoît Bélanger.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Après avoir fermé une dizaine de points de service situés en territoire rural, la Caisse Desjardins des Bois-Francs a annoncé, mercredi, la cessation de ses activités en plein coeur du centre-ville de Victoriaville. Elle retirera les trois guichets situés dans l'ancienne Caisse Sainte-Victoire à compter du 3 juin à midi.

Le président de la Caisse, Denis Desrochers estime que cette décision a été prise dans le but de veiller à une gestion saine et prudente des affaires de l'institution et à la suite d'une réflexion approfondie sur le déploiement de son offre de service.

Le président est bien au fait que cette décision entraînera un changement d'habitudes pour les utilisateurs du centre libre-service Sainte-Victoire. Cependant, il croit que ces derniers se déplaceront vers la caisse située à environ 450 mètres, plus haut sur la rue Notre-Dame Est.

«Fermer un point de service demeure toujours une décision de dernier recours qui n'est jamais prise à la légère. La Caisse est une entreprise coopérative qui a une obligation de rentabilité. C'est cette rentabilité qui, à son tour, garantit la sécurité que recherchent ses déposants, assure la pérennité de la Caisse dans son milieu et lui permet de remplir pleinement sa mission», explique M. Desrochers.

S'adapter et évoluer

À la suite d'une évaluation du nombre de transactions réalisées annuellement par ses 57000 membres, la Caisse des Bois-Francs en est venue à la conclusion que 38 % des 15 millions de transactions annuelles effectuées sont réalisées en utilisant le paiement direct, viennent ensuite les transactions automatisées avec 32 %, puis, les services AccèsD téléphone, internet et mobiles avec 12 % des transactions. Les guichets automatiques ne représentent que 7 % des utilisations et les services au comptoir seulement 4 %.

«Ces chiffres nous permettent de constater rapidement que les temps changent et que la Caisse Desjardins des Bois-Francs doit s'adapter et évoluer», ajoute le président.

M. Desrochers estime que, malgré les changements apportés à son réseau de distribution depuis décembre 2013, la Caisse Desjardins des Bois-Francs est encore plus présente que la concurrence et la plus accessible des institutions financières en région.

En effet, elle compte six centres de services, dont deux à Victoriaville et un centre dans les municipalités de Warwick, Daveluyville, Ham-Nord et Kingsey Falls. Elle compte également trois centres libre-service à Victoriaville, Saint-Albert et Sainte-Clotilde-de-Horton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer