Début des travaux à l'Auberge aux quatre saisons

Les travaux d'agrandissement ont commencé à l'Auberge aux... (Photo fournie)

Agrandir

Les travaux d'agrandissement ont commencé à l'Auberge aux quatre saisons d'Orford, où 54 unités additionnelles seront ajoutées aux 28 qui existent présentement.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les travaux d'agrandissement ont commencé à l'Auberge aux quatre saisons d'Orford, où 54unités de location additionnelles seront ajoutées aux 28 qui existent actuellement.

Porte-parole de l'Auberge aux quatre saisons, Annie Brunelle indique que le Canton d'Orford a donné le feu vert définitif aux travaux tout récemment. Le chantier a rapidement été ouvert par la suite.

Si tout fonctionne comme prévu, les travaux de construction seront terminés en septembre ou octobre prochains. «Nous avons des réservations pour novembre alors il faudra être prêt à ce moment-là. On ne s'attend pas à des retards», souligne Mme Brunelle.

Estimé à plus de sept millions $, le projet semble déjà être un succès. Toutes les unités qui seront construites, des lofts et des suites notamment, ont en effet été vendues. Chacune des unités rapportera des revenus de location à ses propriétaires, conformément à ce qui a été entendu entre les parties.

Situé au pied du mont Giroux, l'Auberge aux quatre saisons appartient à l'homme d'affaires André L'Espérance, aussi propriétaire du bateau de croisière Grand Cru et du train touristique Orford express.

Selon Annie Brunelle, le nom d'André L'Espérance a probablement encouragé plusieurs personnes à acheter une des futures unités. «Ce qui nous a aidés en plus, c'est qu'on est à côté des pistes de ski de la station Mont Orford et que nos prix n'étaient pas particulièrement chers», indique-t-elle.

Le prix minimal réclamé pour une unité avait été fixé à 180000 $. Les plus dispendieuses ont toutefois été vendues pour la somme d'environ 300000 $. «Les gens achetaient pour faire un investissement.»

Le taux d'occupation

Présentement, le taux d'occupation annuel de l'Auberge aux quatre saisons se situe à 53 pour cent. Les dirigeants de l'établissement hôtelier aimeraient conserver ce taux et même l'améliorer en dépit du projet d'agrandissement.

«En saison estivale, on ne réussit pas à répondre à la demande à l'heure actuelle, souligne Mme Brunelle. On sait qu'il y a de la place pour de nouvelles chambres dans le secteur.»

Afin que la clientèle comprenne bien qu'il s'agit d'un nouveau départ, l'établissement sera rebaptisé à très court terme. On parlera bientôt de l'Espace 4 saisons plutôt que de l'Auberge aux quatre saisons d'Orford.

Annie Brunelle ajoute par ailleurs que les chambres de l'auberge actuelle seront rénovées, sans toutefois être mises en vente par la suite. On souhaite, grâce aux rénovations prévues, s'assurer de l'uniformité du produit qui sera offert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer