La technologie d'une PME sherbrookoise dans l'espace

Selon Jean de Lafontaine, président chez NGC Aérospatiale,... (Photo fournie)

Agrandir

Selon Jean de Lafontaine, président chez NGC Aérospatiale, le lancement du satellite européen Sentinel-3A, sa mise en service réussie en un temps record et l'acquisition des premières images de la Terre démontrent la fiabilité et la performance des logiciels de l'entreprise sherbrookoise Sentinel-3A.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une entreprise sherbrookoise a développé une technologie installée dans le satellite d'observation de la terre Sentinel-3A qui a été mise en marche avec succès le 2 mars dernier.

NGC Aérospatiale a participé à la réalisation de ce satellite lancé dans le cadre du projet Copernicus de l'Union européenne. Grâce à son expertise, Sentinel-3A peut déterminer lui-même sa position et son orientation dans l'espace de même que calculer les manoeuvres à effectuer pour suivre la trajectoire désirée, tout en tenant compte des cibles sur lesquelles doivent être pointés les appareils de mesure à son bord.

« Le satellite a d'ailleurs déjà fourni des images des glaces arctiques de Norvège et des terres de la péninsule ibérique, entre autres », note-t-on dans un communiqué de presse.

« Le système de contrôle d'attitude et d'orbite développé par NGC et installé à bord du satellite lui a permis de se guider de façon autonome afin d'atteindre son orbite d'opération nominale le 2 mars dernier, à peine deux semaines après son lancement, le 16 février. »

Sentinel-3A est actuellement en orbite à une altitude d'environ 815 kilomètres de la Terre. Il passe par les deux pôles dans sa trajectoire autour du globe, précise-t-on. Ce satellite doit fournir avec haute précision et de façon très fiable des mesures topographiques de la surface des océans et des mers ainsi que de l'épaisseur des glaces et des observations en termes de température et couleur des étendues d'eau et de terre.

« Ces mesures serviront, par exemple, à surveiller les variations de niveau de la mer, la pollution marine, la végétation, la qualité de l'eau et les feux de forêt, le tout à l'échelle mondiale », souligne-t-on.

Selon Jean de Lafontaine, président chez NGC Aérospatiale, le lancement du satellite européen Sentinel-3A, sa mise en service réussie en un temps record et l'acquisition des premières images de la Terre démontrent la fiabilité et la performance des logiciels de l'entreprise. Ceux-ci contrôlent « de façon précise et autonome le mouvement du satellite et l'alignement de ses instruments scientifiques vers les cibles terrestres ».

« À ce jour, tous les logiciels satellitaires conçus par NGC ont eu un taux de succès de 100 pour cent en orbite tout en contribuant à l'avancement des connaissances sur notre climat, notre environnement terrestre et la santé de notre planète », mentionne-t-il.

Bien que la portion spatiale du projet Copernicus soit sous la responsabilité de l'Agence spatiale européenne (ASE), le Canada aura un accès privilégié aux données recueillies par Sentinel-3A, en vertu d'un accord de coopération signé par les deux entités, affirme-t-on. C'est aussi grâce à cet accord que l'ASE a pu profiter de l'expertise de la PME sherbrookoise en matière de système de contrôle d'attitude et d'orbite.

NGC Aérospatiale entreprise en haute technologie est spécialisée dans la conception et le déploiement de systèmes de vision artificielle, de guidage, de navigation et de commande (GNC) autonomes pour véhicules terrestres, aéronautiques et spatiaux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer