Un climat de recrutement «tempéré», selon Manpower

La machine à recruter du nouveau personnel tournera au ralenti, selon les... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La machine à recruter du nouveau personnel tournera au ralenti, selon les derniers résultats de l'enquête de Manpower sur les perspectives d'emploi, les employeurs dans la région des Cantons de l'Est.

On parle alors d'un climat de recrutement «tempéré» pour le deuxième trimestre de 2016.

Les données de l'enquête révèlent que 13 pour cent des employeurs comptent recruter des travailleurs au cours du prochain trimestre (d'avril à la fin de juin), alors que sept pour cent prévoient réduire leurs effectifs, selon Brenda Gauvin, du bureau de Manpower en Montérégie.

Les autres employeurs interrogés, soit 80 pour cent des répondants, n'indiquent aucun changement en matière de dotation pour le trimestre à venir.

« Une fois les données corrigées des variations saisonnières, la prévision nette d'emploi pour les Cantons de l'Est s'établit à huit pour cent, ce qui représente une baisse d'un point de pourcentage par rapport au résultat transmis pour le trimestre précédent», a précisé Mme Gauvin dans un communiqué de presse.

«Il s'agit toutefois en revanche d'un progrès de deux points de pourcentage par rapport au résultat de l'an dernier. Le rythme d'embauche s'annonce donc d'un optimisme assez prudent pour les prochains mois. »

 Le portrait de l'emploi dans son ensemble a très peu changé à l'échelle nationale. Certains marchés montrent des gains, alors que d'autres indiquent un recul. On s'attend toutefois à ce que la faiblesse du dollar canadien favorise un essor dans le secteur manufacturier, ce qui devrait créer une demande accrue sur le plan des ouvriers spécialisés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer