Bombardier annonce l'abolition de 7000 emplois

Bombardier (TSX:BBD.B) a annoncé mercredi le licenciement de 7000 employés,... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Bombardier (TSX:BBD.B) a annoncé mercredi le licenciement de 7000 employés, dont 2000 contractuels, au cours des deux prochaines années, afin de poursuivre son redressement financier.

Ces compressions, qui représentent environ 10 pour cent de l'effectif mondial de l'entreprise, se feront principalement au Canada ainsi qu'en Europe.

Plus de 3200 travailleurs de Bombardier Transport sont concernés. Quelque 2500 employés seront touchés du côté des activités d'aérostructures et services d'ingénierie, 800 au sein de l'ingénierie et du développement de produits aéronautique et 500 dans le secteur des avions d'affaires.

Cette nouvelle réduction d'effectifs a été annoncée à l'occasion de la divulgation des résultats du quatrième trimestre et ainsi que de l'exercice 2015 de la multinationale québécoise.

«Nous relançons Bombardier pour rendre cette formidable entreprise plus solide et plus compétitive», a souligné son président et chef de la direction, Alain Bellemare, par voie de communiqué.

Les licenciements devraient se traduire par une charge de restructuration variant entre 250 et 300 millions $ US, selon Bombardier.

Parallèlement, le constructeur d'avions et de trains embauchera dans certains secteurs en croissance, notamment en ce qui a trait à son programme CSeries.

Bombardier a par ailleurs reçu sa première commande ferme pour la CSeries en près de 18 mois puisque le transporteur Air Canada (TSX:AC) achètera 45 avions CS300. Au prix courant de l'appareil, la facture oscillerait aux alentours de 3,2 milliards $ US.

Cette commande comporte également des options pour 30 appareils supplémentaires et comprend des droits de substitution, dans certains cas, pour des avions CS100.

«Nous ajoutons un client important, un transporteur aérien international établi en Amérique du Nord, pour compléter nos commandes reçues en Europe et en Asie», a indiqué M. Bellemare.

Bombardier a également profité de la publication de ses résultats trimestriels pour annoncer un regroupement de ses actions, ce qui devrait faire passer le cours de son titre dans une fourchette oscillant entre 10 $ et 20 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer