Investissement record pour le 200e de Drummond

Alexandre Cusson... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Alexandre Cusson

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Il n'y a pas que dans le ciel de Drummondville qu'il y a eu des feux d'artifice au cours de la dernière année. Les employés affectés à l'émission de permis en ont aussi vu de toutes les couleurs. En 2015, la Municipalité a délivré 3351 permis de construction pour un total de 277 millions$, une hausse de 31 % par rapport à l'année précédente.»

Nos inspecteurs ont vu leur charge de travail augmenter de façon considérable au cours de la dernière année. Ils ont fait tout un travail avec la même équipe. Ils ont contribué au développement de la municipalité. Je leur lève mon chapeau», a indiqué le maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

Cette marque vient surpasser l'ancien record, établi en 2010, alors qu'on avait enregistré des investissements pour 219 millions$. Qui plus est, elle s'inscrit dans un contexte économique global plutôt défavorable. On explique cette situation par un travail de développement de longue haleine et, bien entendu, une situation géographique avantageuse.

«Le 200e anniversaire nous a permis de nous faire connaître encore plus et de gagner en notoriété, mais personne ne s'est dit qu'il allait investir ici parce que Drummondville fêtait son anniversaire. Ces résultats sont la somme des efforts faits en 2010, 2011 et 2012 par exemple», a-t-il précisé.

Ce qui est fascinant par rapport à cette faste année, c'est qu'elle est attribuable aux secteurs commercial et industriel, certes, mais aussi en grande partie au développement résidentiel. On a effectivement permis la construction de 569 nouvelles unités d'habitation en 2015, c'est plus d'une et demie par jour.

Un impact sur la taxation

M. Cusson ne le cache pas, c'est en grande partie l'essor économique qui permet à Drummondville d'offrir des taux de taxation aussi avantageux aux citoyens et entreprises qui s'installent sur son territoire. On a ainsi créé un cercle vertueux.

«Il ne faut pas le cacher. Sans cette croissance, le compte de taxes des Drummondvillois aurait été plus élevé de 1,2 %. Il sera plus bas et c'est valable à tout jamais. Si nous avons pu offrir des conditions avantageuses à nos gens au cours des 25 dernières années, c'est parce que la Ville est bien gérée, mais surtout parce que nous sommes plus nombreux à nous partager la tarte des coûts», a expliqué le politicien.

Parmi les investissements majeurs qui ont eu lieu sur le territoire de Drummondville en 2015, notons la construction de la nouvelle usine de Soprema (43 millions $), du centre de distribution de Canac (37 million$) pour l'ouest du Québec, ainsi que l'agrandissement de la résidence JAZZ Drummondville (30 millions $).

M. Cusson ne s'attend pas à ce qu'on s'approche de ce record une nouvelle fois en 2016, mais croit qu'on pourra aisément franchir le cap des 200 millions $ d'investissements encore cette année.

«Il y a de belles annonces qui s'en viennent. Pas toujours de très grands investissements, mais c'est la somme des efforts qui permettent de battre des records», a-t-il conclu.

ypoisson@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer