Neuf professeurs de l'UdeS se partagent 7,2 M $

Les travaux de l'une des chaires de recherche... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les travaux de l'une des chaires de recherche de l'Université de Sherbrooke est de mieux contrôle le bruit dans l'industrie des transports.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune
La Tribune

(SHERBROOKE) Neuf professeurs de l'Université de Sherbrooke se partageront 7,2 millions $ dans le cadre du programme des Chaires de recherche du Canada (CRC), ce qui leur permettra de poursuivre leurs travaux de recherche en génie, en médecine, en philosophie et en sciences.

« Une fois de plus, cette annonce vient confirmer les domaines d'excellence qui font la réputation de nos équipes de recherche. À ce jour, l'UdeS compte plus de 75 chaires de recherche, ce qui en fait une des universités les plus actives en recherche au Canada et au coeur d'un des trois pôles majeurs de recherche au Québec », a affirmé Jacques Beauvais, vice-recteur à la recherche, à l'innovation et à l'entrepreneuriat, par voie de communiqué. Nos chercheurs ont un réel pouvoir d'attraction au plan national et international. »

João Pedro Fernandes Trovao, du département de génie électrique et génie informatique, est l'un des professeurs qui reçoit une aide financière pour la Chaire de recherche du Canada sur l'hybridation du stockage d'énergie dans les véhicules électriques à haut rendement. Le professeur développe des systèmes énergétiques et de propulsion à haut rendement « afin de rendre les véhicules électriques plus performants et autonomes que ceux qui sont actuellement sur le marché ». Ses recherches portent principalement sur l'autonomie, le vieillissement et le temps de recharge des batteries.

En 2015, au Québec, le transport routier est responsable d'environ 40 % des gaz à effet de serre et de 75 % de la consommation totale de pétrole.

Le programme appuie également la Chaire de recherche du Canada en vibroacoustique appliquée au secteur des transports, qui permettra au professeur Alain Berry d'identifier « les sources sonores multiples, complexes et étendues, afin d'améliorer la connaissance des systèmes vibroacoustiques et la mise au point d'outils concrets d'identification et de contrôle du bruit pour l'industrie des transports ».

Autre exemple de recherche : la Chaire de recherche du Canada sur les actionneurs à fluides intelligents « permettra la venue à grande échelle de robots légers, puissants et aux mouvements fluides ». « En offrant des performances supérieures à des coûts compétitifs par rapport aux technologies existantes, les actionneurs à fluides intelligents ont la possibilité de révolutionner la robotique en rendant technologiquement et économiquement viables plusieurs applications robotiques dans les secteurs de l'aéronautique, médical, des transports et domestique », explique l'UdeS dans un communiqué. La Chaire est dirigée par le professeur Jean-Sébastien Plante.

Les titulaires de chaire qui bénéficieront également du programme sont Jean-Philippe Bellenger, François Claveau, Nadi Braidy, Aida Ouangraoua, Xavier Roucou et Dominique Gravel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer