Une Mazda neuve pour apprendre la mécanique

Cathy Chiasson est l'une des élèves en mécanique... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Cathy Chiasson est l'une des élèves en mécanique automobile au Centre de formation professionnelle 24-Juin qui pourra apprendre sur une Mazda 5 neuve, donnée à son école par Mazda Canada et Mazda Sherbrooke. Elle est entourée de l'enseignant Henri Breton, de André Sinclair, président-directeur général de Mazda Sherbrooke et Magog, de Jacques Parent, directeur régional pour le Québec de Mazda Canada et de Julie Caron, directrice du Centre de formation professionnelle sherbrookois.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Mazda Canada en collaboration avec Mazda Sherbrooke ont remis vendredi un véhicule neuf 2015 au Centre de formation professionnelle 24-Juin pour contribuer à former des mécaniciens à la fine pointe de la technologie.

Le véhicule en question, une Mazda 5 d'une valeur de 26 000 $, a servi auparavant pour la formation des techniciens de Mazda Canada, explique le président-directeur général de Mazda Sherbrooke André Sinclair. Or l'entreprise se départit régulièrement de ses modèles « désuets » en les léguant à des centres de formation au pays, dont Sherbrooke pour la première fois cette année.

« Vous avez choisi un beau métier, a dit M. Sinclair à la soixantaine d'élèves réunis pour l'occasion dans l'atelier mécanique de 24-Juin. C'est un métier qui va être en évolution toute votre vie. Vous allez être confrontés à toutes sortes de défis pour comprendre pourquoi le véhicule ne démarre pas ou pourquoi les essuie-glace partent tout seuls! Vous allez être confrontés à vous améliorer tout le temps. »

En faisant don d'un véhicule neuf, Mazda vient donc contribuer à actualiser la formation en mécanique, dans une formule gagnant-gagnant puisque le Centre de formation professionnelle est ainsi mieux en mesure de fournir une relève qualifiée à l'industrie, a mis en perspective la directrice de l'institution d'enseignement, Julie Caron.

Rappelant que son école doit composer avec des compressions financières importantes qui affectent ses budgets d'acquisition d'équipements, Mme Caron a du même souffle invité les autres entreprises oeuvrant dans le secteur - ou dans l'un ou l'autre des 44 programmes de formation offerts à 24-Juin - à emboîter le pas à Mazda.

« Parce que la richesse d'un peuple, a-t-elle insisté, c'est son éducation et sa qualification. »

Ce don de véhicule a fait grand bruit vendredi matin dans l'atelier mécanique de l'école, où sont stationnées une bonne vingtaine d'automobiles de tous âges.

« Si la base de l'auto est la même que dans les années 70, a réagi l'enseignant Henri Breton, les systèmes ont beaucoup évolué. On a besoin d'avoir du concret, d'avoir accès aux véhicules en question pour les montrer aux élèves, mais on n'a pas vraiment les moyens d'acheter du neuf. »

Élève de deuxième année dans le programme de mécanique, Cathy Chiasson avait déjà hâte d'ouvrir le capot de la Mazda 5 pour mettre la théorie en pratique. « C'est le fun de pouvoir toucher à tout, aux anciens modèles comme aux nouveaux. C'est un beau cadeau. »

Le Centre de formation professionnelle 24-Juin tient incidemment sa Journée portes ouvertes le mercredi 10 février prochain, de 9 h à 20 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer