Trois outils pour soutenir le commerce sherbrookois

Chargée de projet au développement commercial chez Commerce... (Spectre, Jessica Garneau)

Agrandir

Chargée de projet au développement commercial chez Commerce Sherbrooke, Geneviève Therrien a pu tester les nouveaux outils cet automne, notamment auprès de la nouvelle entrepreneure Joanie Venne, qui a ouvert le Centre d'amusement et de développement Le Rigolo, dans le secteur Rock Forest. Le président de Commerce Sherbrooke Louisda Brochu les accompagne sur la photo.

Spectre, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Commerce Sherbrooke a fait connaître mercredi trois nouveaux outils qu'elle met en place pour aider les entrepreneurs aux étapes de la localisation et du démarrage de leur projet commercial.

« Chaque année, en moyenne, la corporation de développement commercial traite 160 dossiers d'investisseurs. (...) Dans un souci d'amélioration continue afin d'offrir ce qui existe de mieux aux gens d'affaires sherbrookois, Commerce Sherbrooke a donc décidé de proposer ces nouveaux outils pour combler des besoins aux différentes phases de leur projet d'affaires», a mis en contexte le président de l'organisme Louisda Brochu.

Le premier de ces outils consiste en une porte d'entrée sur la plateforme web Potloc.com, où la population peut voter pour les projets qu'elle espère voir naître dans son quartier. Cela s'ajoute à l'Observatoire commercial qui regroupe les données de plus de 5000 places d'affaires sherbrookoises, pour aider l'entrepreneur à bien choisir sa nouvelle adresse.

« La localisation constitue un élément essentiel pour assurer le succès d'une entreprise à long terme, fait valoir la chargée de projet au développement commercial chez Commerce Sherbrooke Geneviève Therrien. L'usage de cette plateforme web permettra aux investisseurs d'évaluer l'intérêt réel pour leur commerce afin de bonifier leur réflexion quand viendra le moment de sélectionner un emplacement. »

Commerce Sherbrooke entend utiliser les médias sociaux, grâce auxquels elle rejoint plus de 30 000 personnes, ainsi que son expertise à l'interne pour faire connaître les projets et mobiliser les milieux, ajoute Mme Therrien.

Le second outil prend la forme d'une trousse de bienvenue réunissant des offres financières et d'expertise en matière de publicité, d'affichage et de comptabilité. Pour y arriver, Commerce Sherbrooke s'est associé dix partenaires pour présenter une trousse d'une valeur de plus de 7000 $. « C'est une façon de souhaiter la bienvenue aux investisseurs qui ont choisi notre belle ville et de les aider financièrement dans leur projet de démarrage », ajoute Mme Therrien.

Enfin, grâce à une collaboration avec des étudiants en technique de gestion de commerces du Cégep de Sherbrooke et de C3 Estrie, Commerce Sherbrooke pourra proposer un programme de client mystère aux nouveaux commerçants après quelques mois d'exploitation. « Ceux-ci feront deux visites de client mystère en commerce et quatre entrevues de clients réels à la sortie du commerce pour donner de la rétroaction au commerçant », précise Mme Therrien, qui y voit un outil important pour comprendre la clientèle et assurer le succès à long terme de l'entreprise.

« À force de côtoyer les entrepreneurs, je constate que oui, il faut bien les localiser, mais après il faut continuer de les soutenir. C'est ce qu'on vise avec ces outils. On vise à les soutenir sur 360 degrés », conclut Mme Therrien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer