• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Moins de «paperasse» à Victo, Thetford et Magog, mais plus à Sherbrooke 

Moins de «paperasse» à Victo, Thetford et Magog, mais plus à Sherbrooke

Les villes de Victoriaville, Thetford Mines et Magog se classent... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les villes de Victoriaville, Thetford Mines et Magog se classent avantageusement dans le palmarès des municipalités du Québec sur la réglementation imposée aux entreprises de leur territoire.

Elles occupent respectivement le premier, le troisième et le septième rangs dans ce classement dressé par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

Dans le cadre de la Semaine de sensibilisation à la paperasserie, la FCEI publie son premier rapport qui classe les 100 plus grandes municipalités québécoises en fonction de la réglementation comme les permis d'occupation ou de construction, les règles sur l'affichage, les permis de terrasse, le stationnement, les parcomètres, etc.

Sherbrooke et Drummondville

Sherbrooke, pour sa part, occupe le 48e rang, à égalité avec Longueuil. Toutefois, dans les villes de 100 000 habitants et plus, elle occupe la sixième place.

Plus loin, Drummondville se situe au 61e rang dans le grand classement des 100 villes québécoise.

«L'environnement d'affaires local est influencé par les opportunités, la fiscalité et plusieurs autres facteurs, mais tout ce qui est lié à la réglementation doit aussi être considéré lorsqu'on cherche à savoir s'il est facile ou pas de faire des affaires dans une municipalité», souligne l'organisme en publiant son palmarès.

«C'est ce que nous avons voulu creuser avec ce rapport intitulé "Le casse-tête municipal des entrepreneurs" qui est le premier en son genre», affirme Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

En s'appuyant sur un indice qui couvre trois grandes catégories - accès à l'information, qualité de l'information et cadre réglementaire en vigueur (nombre de permis, coût, délais, etc.) -, la FCEI a classé les 100 plus grandes villes du Québec en fonction des contraintes qu'elles imposent ainsi que de leurs atouts et de leurs faiblesses en matière de réglementation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer