Un peu de Machinex dans les centres de tri québécois

L'entreprise plessisvilloise Machinex en est venue à une entente avec Éco... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Sherbrooke) L'entreprise plessisvilloise Machinex en est venue à une entente avec Éco entreprises Québec (ÉEQ) relativement à l'installation d'équipements éprouvés de tri et de nettoyage du verre dans plusieurs centres de tri au Québec.

Ce projet, qui fait partie du plan Verre l'innovation, a pour objectif d'améliorer le recyclage du verre issu de la collecte sélective au Québec par le biais de la modernisation des centres de tri. On vise une valorisation de l'entièreté du verre expédié dans les 24 centres de tri du Québec. Éco entreprises Québec a l'intention d'y investir 6,7millions $.

Cette technologie installée par Machinex a été développée par Krysteline Technologies, un fabricant britannique. ÉEQ envisage également de tester des technologies québécoises, dans le cadre de projets de recherche et développement.

« Au cours des deux dernières années, nous avons mené une démarche rigoureuse afin d'identifier des solutions qui répondent aux défis actuels et futurs de la collecte sélective. Ce plan concrétise notre volonté de contribuer à optimiser la collecte sélective. Nous souhaitons démontrer que les défis propres au contexte québécois peuvent être transformés en opportunités. Les technologies que nous mettrons en place sont des preuves concrètes qu'il est possible d'améliorer la performance de la récupération du verre au Québec », a déclaré Maryse Vermette, pdg de ÉEQ.

Il s'agit d'une première alliance stratégique technologique de ce type entre le Québec et la Grande-Bretagne, mais on s'attend à ce qu'elle fasse des petits à brève et moyenne échéances.

« L'annonce illustre de façon éloquente la volonté de développer des relations d'affaires entre la Grande-Bretagne et le Québec. En plus de stimuler les échanges commerciaux internationaux, cette annonce s'inscrit parfaitement avec nos objectifs communs de lutte aux changements climatiques », stipule Nick Baker, consul général de la Grande-Bretagne à Montréal.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer