• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Vincent Guay passe au développement économique à Victo 

Vincent Guay passe au développement économique à Victo

L'ancien directeur général du Cégep de Victoriaville Vincent... (Photo La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

L'ancien directeur général du Cégep de Victoriaville Vincent Guay passe à la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région.

Photo La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le conseil d'administration de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) a embauché l'ancien directeur du Cégep de Victoriaville Vincent Guay pour en faire son directeur général.

Au total, le conseil a reçu 64 candidatures de tous profils. La candidature de M. Guay a été retenue tant pour sa vaste expérience que pour ses réalisations alors qu'il oeuvrait dans le domaine de l'éducation.

«Vincent Guay est un gestionnaire hors pair qui a prouvé ses compétences au cours de ses nombreuses années en gestion et en éducation, tant au public qu'au privé. Il connaît bien la région et est au fait des enjeux actuels, tant économiques, que démographiques et éducatifs. Cela lui permet d'avoir une approche globale du développement économique», a expliqué le président de la CDEVR et maire suppléant de la Ville de Victoriaville, Christian Lettre.

Au cours des dernières semaines, M. Guay a rencontré sa nouvelle équipe de travail, ainsi que celle de Tourisme Victoriaville, lesquelles étant actuellement en processus de fusion. La Corporation ajoutera également un volet commercial à son offre de services, un service actuellement inexistant dans la région.

«Un tableau inachevé»

Vincent Guay a quitté le Cégep de Victoriaville un peu plus tôt cette année, après 11 ans de service à la direction générale en évoquant des raisons personnelles. Malgré ses 60 ans, il n'a jamais été question pour lui de tirer un trait sur sa vie professionnelle. Il a scruté les opportunités qui se présentaient et a décidé qu'il avait un rôle à jouer dans le développement économique de la région.

«On n'est pas fini à 60 ans. J'avais l'impression de laisser un tableau inachevé. J'avais encore des choses à faire. J'étais encore en mesure de donner le meilleur de moi-même», a-t-il évoqué.

Détenteur de diplômes universitaires en gestion et en éducation, ainsi que d'un diplôme de deuxième cycle en développement régional, Vincent Guay compte parmi ses faits d'armes la création de deux centres collégiaux de transfert de technologie, ainsi qu'une gestion impeccable d'un cégep de région dans une période pourtant incertaine. Ayant eu à travailler fréquemment en collaboration avec des entreprises, notamment en ce qui concerne l'adéquation de la main-d'oeuvre, il estime avoir tout ce qu'il faut pour affronter le défi.

«Je ne me sens pas dépaysé, je suis plutôt dans mon élément. Je me débrouille bien en gestion et j'ai déjà une bonne connaissance des besoins des entreprises. Le domaine scolaire n'est pas tellement loin de l'économie», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer