2,5 M$ pour augmenter la compétitivité d'Energex

Max Béraud, directeur général de Granules Combustibles Energex... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Max Béraud, directeur général de Granules Combustibles Energex inc., de Lac-Mégantic, pose devant la réserve de plus de 2000 tonnes de granules prêts à l'ensachage, qui prendront la route des États-Unis vers les magasins Home Depot.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Granules Combustibles Energex inc., de Lac-Mégantic, a investi 2,5 M$ afin d'améliorer la capacité de production de ses installations sur la rue Président-Kennedy et en même temps sa compétitivité.

Leader nord-américain de la production de combustibles pour le chauffage sous forme de granules, Energex se concentre sur la clientèle résidentielle équipée de poêles de plus en plus sophistiqués.

L'investissement majeur a permis de remplacer des équipements qui meublaient l'usine depuis sa création, il y a 37 ans. De nouvelles granuleuses et quatre nouveaux refroidisseurs ont été acquis, des équipements deux fois plus gros et plus performants, répondent à de nouvelles normes de production. La cure de rajeunissement, qui s'imposait, donne déjà des fruits intéressants, car la production de l'usine est passée de 125 000 à 144 000 tonnes cette année, exportée à 98 pour cent aux États-Unis. Seulement 25 employés suffisent pour opérer l'usine.

« Les astres sont alignés présentement pour que tout aille bien, dans notre industrie. Le taux de change du dollar canadien est en notre faveur, la production va bien, les ventes vont bien », avoue Max Béraud, directeur général de l'usine de Lac-Mégantic, qui s'est montré généreux en informations sur la composition des granules et leur mode de combustion dans les poêles spécialisés accessibles aux consommateurs. « Composés à 100 pour cent de bois, nos granules ne contiennent aucun additif, une caractéristique importante. »

Devant l'usine, une impressionnante quantité de palettes remplies de sacs de granules prêtes pour l'expédition, 19 000 tonnes au total, accueillent le visiteur. « Cette production est destinée, d'ici la fin de décembre, pour les magasins Home Depot, aux États-Unis, notre principal client depuis très longtemps. La cour ici devient en pratique l'entrepôt de Home Depot, qui ne veut pas revivre la crise vécue il y a quelques années, où une pénurie de granules avait causé beaucoup de tort à notre industrie », confie M. Béraud.

Sur le côté de l'usine, des montagnes non moins impressionnantes de bran de scie attirent le regard. « C'est la matière première pour environ 30 jours seulement. L'approvisionnement vient des scieries de la région et constitue notre principale préoccupation, car elle n'est pas illimitée. Nous nous sommes alliés à Tafisa Canada, pour grouper nos achats, car lui aussi fait une grosse consommation de résidus de bois. Nous avons avantage à travailler ensemble », admet le directeur.

Deux facteurs influencent surtout le marché des granules pour le chauffage résidentiel : la vente des poêles actuellement en croissance, et la température ou la durée des hivers, glaciale pour ce qui est des deux dernières années où les hivers ont été longs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer