40 ans sur le même coin de rue

Steve et Stephan Elkas, de la résidence funéraire... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Steve et Stephan Elkas, de la résidence funéraire du même nom, ont reçu de la présidente de la Société Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke, Micheline Dupuis, le Prix de la personnalité d'affaires Charles-Émile-Bélanger.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) On sent l'enthousiasme chez Steve Elkas et son fils Stephan lorsque les deux hommes parlent de leur nouveau complexe funéraire qui devrait ouvrir ses portes le mois prochain, sur le boulevard Bertrand-Fabi.

« Il va y avoir tout un escalier dans cette bâtisse-là! Ça va être original, il n'y a rien comme ça à Sherbrooke », dit d'entrée de jeu Steve Elkas en souriant.

« Je suis venu au monde ici à Sherbrooke, sur la rue Alexandre, et j'ai toujours travaillé dans ce domaine. J'ai toujours voulu que la ville ait un beau salon funéraire, quelque chose d'original. Avec mon fils avec moi, c'est possible! Parce qu'à mon âge, on ne se lance pas dans une aventure comme ça tout seul », ajoute-t-il en lui lançant un regard en coin.

Tous deux étaient réunis vendredi soir à la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Sherbrooke, pour recevoir le Prix de la personnalité d'affaires Charles-Émile-Bélanger.

Stephan Elkas était impressionné de voir les noms des autres personnes de la région ayant remporté ce prix avant lui, notamment André L'Espérance, bien connu pour son train touristique Orford Express et son bateau Le Grand Cru.

« Quand tu as une entreprise familiale, tu ne penses pas que c'est gros. Mais quand on y pense, on a été 40 ans sur le même coin de rue, et là on va avoir aussi un nouveau coin de rue! Ça ne ralentit pas nos affaires, ça avance. Et ça porte le nom de mon père, qui est encore là! » se réjouit-il.

Des hommes de coeur

Selon Micheline Dupuis, présidente de la SSJB, les Elkas ne sont pas seulement des hommes d'affaires; ce sont aussi des hommes de coeur. « Ils sont bien intentionnés vis-à-vis leur clientèle, ils donnent un service excellent. À un tel point que des fois, lors de funérailles, des gens pensaient que Steve était un prêtre! » raconte-t-elle.

Les Elkas trouvent également important de redonner à la communauté, et donnent donc un coup de pouce à des organismes comme la Maison Aube-Lumière, la Fondation Rock-Guertin et des paroisses.

« On travaille tellement fort, je n'aurais jamais cru que le petit gars de la rue Alexandre se serait rendu là! C'est tout un honneur de recevoir ce prix. Et avec mon fils avec moi, tout est possible! » résume Steve Elkas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer