120 unités de logement près de la 410

Pour le conseilller du secteur, Jean-François Rouleau, le... (Archives La Tribune)

Agrandir

Pour le conseilller du secteur, Jean-François Rouleau, le nouveau projet domiciliaire constitue un gain pour l'harmonisation du secteur. « Il y aura une consultation publique à l'arrondissement, mais nous n'avons pas de date jusqu'à maintenant. C'est un changement de zonage qui est favorable aux citoyens puisque nous réduisons la densité. »

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un nouveau projet domiciliaire comptant 120 unités de logement est envisagé sur un terrain d'environ 6,5 hectares à l'est du boulevard de l'Université et au sud-ouest de l'autoroute 410, près de l'intersection avec la rue Galt Ouest. Un changement de zonage est toutefois nécessaire pour y parvenir.

Le projet en question jouxte la zone résidentielle du secteur de la rue de l'Impériale.

L'objectif des Entreprises Lachance est d'obtenir la possibilité de construire des habitations unifamiliales jumelées dans les zones concernées. Le projet compterait aussi des maisons unifamiliales en rangée et des résidences multifamiliales de quatre à huit logements, deux usages déjà permis par le zonage. Le promoteur propose de limiter la hauteur maximale des unifamiliales à deux et de limiter les multifamiliales à huit logements et trois étages. Les résidences multifamiliales sont prévues près du boulevard de l'Université.

Une étude acoustique a été nécessaire puisque des bâtiments à vocation résidentielle seraient construits à moins de 300 mètres d'une autoroute. Dans ce cas précis, il doit être démontré que le bruit ambiant n'excède pas 55 décibels à la suite d'une évaluation sur une période de 24 heures. L'étude, réalisée en mars 2015, a confirmé que tous les lots visés sont constructibles et qu'aucune mesure d'atténuation serait nécessaire.

Selon le sommaire décisionnel de la Ville de Sherbrooke, le projet « permet de conserver le caractère du milieu résidentiel de faible densité que l'on retrouve dans les rues adjacentes et contribue à diversifier l'offre des logements ».

Le conseiller du district de l'Université, Jean-François Rouleau, se réjouit que ce projet permette de réduire les appréhensions des résidants du secteur. « Voici un projet qui a été préparé à long terme. Il a reçu l'approbation et la collaboration au préalable des citoyens qui depuis des années manifestent leur inquiétude dans l'évolution de ce dossier-là. »

M. Rouleau mentionne qu'il n'y aura pas de lien routier entre la rue de l'Impériale et le nouveau quartier. Un lien piétonnier sera toutefois aménagé. La circulation se fera par une rue construite en face de la rue Papineau-Couture et donnant accès au boulevard de l'Université. « Ce qui est agréable, c'est qu'on aménagera un parc avec un bassin de rétention qui ne sera pas clôturé. Ce sera plutôt un espace vert. Des installations sont prévues à l'entrée du quartier, et de l'autre côté du boulevard, pour installer un arrêt d'autobus. Nous prolongerons aussi le lien piéton qui mène à l'école du Triolet à travers ce nouveau développement jusqu'à la rue de l'Impériale. »

Pour Jean-François Rouleau, il s'agit là d'un gain pour l'harmonisation du secteur. « Il y aura une consultation publique à l'arrondissement, mais nous n'avons pas de date jusqu'à maintenant. C'est un changement de zonage qui est favorable aux citoyens puisque nous réduisons la densité. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer