Reid se montre favorable au projet de la place Tourigny

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Tout en reconnaissant l'importance du patrimoine bâti, le député d'Orford, Pierre Reid, se déclare en faveur du projet de la place Tourigny, qui aurait pour conséquence la disparition de la maison Laforest-Tourigny.

Dans un communiqué acheminé aux médias, M. Reid affirme que le projet de l'homme d'affaires Gilles Bélanger « correspond à ce que nous voulons pour nos enfants et revêt un aspect hautement symbolique pour le développement de Magog. »

À son avis, un refus de la part de la population à l'égard du projet de M. Bélanger « enverrait publiquement le message que le développement d'entreprises high-tech n'est pas une priorité pour Magog et que la population donne sa préférence aux moins bonnes valeurs patrimoniales. »

Rappelons que, pour permettre au promoteur de la place Tourigny d'aller de l'avant, la Ville de Magog a prévu modifier le zonage de l'îlot du même nom, notamment afin de permettre la construction d'édifices de quatre étages à cet endroit. Des citoyens du secteur concerné ont obtenu l'ouverture d'un registre et souhaitent la tenue d'un référendum.

« Même si je comprends les craintes des gens, je n'en reviens pas de la tournure prise par ce dossier, lance Pierre Ried. Il faut savoir qu'on recherche des espaces pour accueillir de nouvelles entreprises du secteur des technologies depuis deux ans environ. »

« La CS Brooks est un endroit où on souhaite le développement des technologies, mais ça prendra un investissement très important pour que cette idée se concrétise, poursuit M. Reid. Et d'autres édifices sont hors de prix. »

Dans la foulée, le député ajoute que le secteur de l'îlot Tourigny est tout désigné pour accueillir des entreprises évoluant dans le domaine des technologies de l'information et des communications. « Le plus gros problème, c'est d'attirer les entreprises à Magog. À côté de l'îlot Tourigny, il y a le centre-ville et plusieurs restaurants, des choses qui intéressent les travailleurs. Il faut savoir en profiter. »

Pierre Reid considère néanmoins que le patrimoine de la région de Memphrémagog « possède un potentiel d'attraction touristique international ». À ce sujet, il croit que la Ville de Magog a pris la bonne décision en choisissant d'investir dans un projet de mise en valeur de l'ancienne résidence de la famille Merry tout en délaissant la maison Laforest-Tourigny, dont la valeur patrimoniale est moindre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer