• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Aéroport: Ottawa présentera un modèle d'affaires en janvier 

Aéroport: Ottawa présentera un modèle d'affaires en janvier

La Corporation de l'aéroport de Sherbrooke attend toujours... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Corporation de l'aéroport de Sherbrooke attend toujours de connaître les dispositions fédérales pour obtenir les services de sécurité aéroportuaire.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) Le gouvernement fédéral présentera un premier modèle d'affaires en janvier pour les aéroports non-désignés en attente de nouvelles dispositions permettant d'obtenir des services de sécurité de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA).

La Corporation de l'aéroport de Sherbrooke est en attente de ce document afin d'orienter ses décisions futures.

« À la lumière de ce qu'ils vont nous présenter, nous pourrons nous orienter. Il ne serait pas pertinent de nous avancer pour le moment puisqu'il s'agit d'un nouveau modèle. Ça ne s'est jamais fait avant », explique le directeur de la Corporation, Jean-François Ouellet.

En attendant, M. Ouellet affirme que la Corporation continue d'entretenir des relations avec des transporteurs aériens, mais qu'aucune entente n'est possible tant que les nouvelles dispositions ne sont pas connues.

Rappelons que l'entente avec Ottawa stipule que les aéroports devront payer l'équipement de l'ACSTA, la formation, le soutien, les mises à niveau des installations, les obligations réglementaires, etc. Les coûts annuels d'exploitation se situeront entre 500 000 $ à 2 M$.

Des réponses claires

Mercredi, Pierre-Luc Dusseault a questionné le ministre des Transports, Marc Garneau, concernant l'avancement du dossier de l'aéroport de Sherbrooke.

« Malgré l'appui unanime de la Chambre des communes à une motion que j'ai déposée à la dernière session, la question des aéroports non-désignés n'est toujours pas réglée, les aéroports non-désignés attendent toujours, Sherbrooke attend toujours », a réitéré le député néodémocrate.

Après avoir fait parvenir une lettre au bureau du ministre des Transports en novembre dernier, Pierre-Luc Dusseault revient à la charge et demande maintenant de voir les détails concernant l'élaboration du mécanisme tant attendu par les nombreux propriétaires de petits aéroports du Canada.

La réponse du ministre Garneau a laissé le député sur sa faim. « Je sais que Sherbrooke a fait application pour obtenir le mécanisme », est la seule réponse que le ministre a pu donner aux Sherbrookois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer