Virage au Vieux Clocher de Magog

Le Vieux Clocher de Magog est devenu depuis... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le Vieux Clocher de Magog est devenu depuis jeudi un diffuseur sans but lucratif à part entière, c'est-à-dire propriétaire de ses locaux, et sera désormais géré par un conseil d'administration.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) Le Vieux Clocher de Magog est devenu depuis jeudi un diffuseur sans but lucratif à part entière, c'est-à-dire propriétaire de ses locaux, et sera désormais géré par un conseil d'administration. Celui qui en préside les destinées depuis 1981, Bernard Caza, demeure directeur artistique et directeur général de l'organisme, mais n'est plus propriétaire des lieux.

Bernard Caza n'est plus propriétaire de l'édifice du... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Bernard Caza n'est plus propriétaire de l'édifice du Vieux Clocher de Magog, mais demeurera directeur artistique et directeur général du Vieux Clocher, qui devient un diffuseur sans but lucratif à part entière.

Archives, La Tribune

« J'ai fait ce changement pour la survie du Vieux Clocher », explique le principal intéressé, qui a encore sur le coeur la fermeture du Vieux Clocher de Sherbrooke après sa vente à l'Université de Sherbrooke en 2009.

« C'est quelque chose que je ne veux pas revivre. J'avais quand même mis 13 ans à monter le Vieux Clocher de Sherbrooke, à le rendre rentable et à lui donner une notoriété. Je n'ai pas envie que ça se répète. »

À bientôt 65 ans, Bernard Caza commence à entrevoir le moment où il va se retirer. Confier la gestion à un conseil d'administration lui permet d'assurer une pérennité s'il lui arrivait quelque chose. Trouver un autre acheteur ne s'annonçait d'ailleurs pas une tâche facile pour l'homme d'affaires.

« À partir de maintenant, si j'ai un ennui de santé, il suffira de trouver un nouveau directeur général et artistique pour continuer », souligne Bernard Caza, qui s'est tout de même entendu avec son nouveau c.a. pour former son successeur pendant au moins 24 mois avant le moment où il aura choisi de se retirer.

Il faut savoir que, jusqu'à maintenant, le Vieux Clocher de Magog abritait deux compagnies : Gestion BYC Magog, entreprise privée, propriétaire de l'édifice, ainsi que Le Vieux Clocher de Magog (1982), qui était sans but lucratif et s'occupait des activités de diffusion (et payait donc un loyer à Gestion BYC).

Un nouveau patron

VCM 1982 a ainsi acheté l'édifice, lequel sera désormais admissible au soutien gouvernemental en cas de travaux de mise à niveau ou de rénovation. L'ancienne église date de 1881.

La transaction a notamment été rendue possible grâce à des prêts d'Investissement Québec (425 000 $), de la Caisse Desjardins du Lac Memphrémagog (425 000 $) et de la Fiducie du chantier de l'économie sociale (350 000 $). L'édifice a été acquis à la valeur de l'évaluation (1 400 000 $). Le nouveau propriétaire doit toutefois payer 20 000 $ de droits de mutation immobilière à la Ville de Magog.

« Il reste que je vends une entreprise en bonne santé financière, sans dettes, avec deux autres locataires [le café et la galerie d'art], avec déjà une bonne équipe d'employés, qui reçoit près de 45 000 spectateurs et présente plus de 140 représentations artistiques par année. La salle tire bien son épingle du jeu dans le contexte économique actuel. »

Bernard Caza, qui menait sa barque seul depuis bientôt 35 ans, devra donc maintenant rendre des comptes à son nouveau conseil d'administration.

« Mais je crois qu'ils sont très conscients de travailler avec quelqu'un qui a 35 ans d'expérience... Et je ne suis pas pressé de partir. J'ai surtout la satisfaction d'avoir convaincu d'éminents citoyens de Magog de m'épauler dans cette transition. »

Le Vieux Clocher a souligné son 40e anniversaire il y a un an et a accueilli son millionième visiteur en janvier dernier.

Le nouveau c.a. du Vieux Clocher de Magog

Michel Lamontagne, avocat (président)

Claude Charest, comptable agréé, conseiller d'affaires et associé retraité de Deloitte (trésorier)

Yvan Couture, conseiller publicitaire retraité de La Tribune (secrétaire)

Denis Fortier, propriétaire de Club Piscine Sherbrooke

Jacques Juby, ancien président et vice-président de la CS Brooks de Magog

Dany Turcotte, humoriste, comédien et animateur

Jean-Claude Marsan, musicien et compositeur

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer