La Banque Nationale hausse ses profits de 5 pour cent

La Banque Nationale a affiché mercredi un résultat... (Archives, La Presse)

Agrandir

La Banque Nationale a affiché mercredi un résultat net du quatrième trimestre en hausse de cinq pour cent par rapport à l'an dernier.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La Banque Nationale a affiché mercredi un résultat net du quatrième trimestre en hausse de cinq pour cent par rapport à l'an dernier.

Le bénéfice net s'est chiffré à 347 millions $, soit 95 cents par action, par rapport à celui de 330 millions $, ou 91 cents par action, lors du même trimestre un an plus tôt.

« Durant le trimestre, la Banque Nationale a continué à démontrer une croissance de volume solide et une amélioration des marges », a affirmé mercredi son président et chef de la direction, Louis Vachon, lors d'une conférence téléphonique.

En excluant les éléments non récurrents, le résultat net ajusté de la Nationale a atteint 417 millions $ au quatrième trimestre, en hausse de deux pour cent par rapport à celui de 407 millions $ d'il y a un an.

Le bénéfice ajusté a atteint 1,16 $ par action pour le trimestre clos le 31 octobre, comparativement à 1,14 $ lors de la période correspondante en 2014.

Le dividende trimestriel de la banque sera majoré de 2 cents, soit quatre pour cent, et atteindra 54 cents par action ordinaire. Le premier versement de ce nouveau dividende aura lieu le 1er février.

Optimisme 

En dévoilant ces résultats, M. Vachon a fait preuve d'un optimisme prudent pour l'année qui vient. « En 2016, nous nous attendons à ce que la croissance réelle du produit intérieur brut au Canada et au Québec soit aux environs de 1,5 à 1,6 pour cent. »

« La faiblesse du dollar canadien soutient la qualité du crédit d'affaires dans les secteurs manufacturier et des services et nous voyons des signes positifs du côté de l'emploi en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec », a-t-il ajouté.

Il a fait part des priorités de l'institution pour les mois à venir, au sommet desquelles il a placé le service à la clientèle.

« Notre priorité en 2016 sera de poursuivre la mise en oeuvre de notre stratégie « Un client, une banque » en investissant dans les nouvelles technologies et la formation des employés et en améliorant nos processus pour permettre à notre organisation d'être complètement centrée sur le client. »

M. Vachon compte également intensifier la croissance de la Banque Nationale au Québec et Canada, notamment par « le déploiement de plusieurs initiatives ciblées dont la pénétration du marché des prêts commerciaux et des marchés de niche où notre expertise est reconnue » à l'extérieur du Québec, par l'ouverture « de sites soigneusement choisis pour les individus à valeur nette élevée pour les activités bancaires dans l'Ouest canadien » et par l'implantation de succursales bancaires dans des marchés bien circonscrits.

Le résultat net de la Nationale pour l'exercice 2015 s'est chiffré à 1,619 milliard $, soit 4,51 $ par action, une hausse de cinq pour cent par rapport à celui de 1,538 milliard $, ou 4,23 $ par action, pour l'exercice précédent.

« La Banque Nationale a livré une très bonne performance pour l'exercice financier 2015 », s'est félicité le patron de l'institution.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer