Un grand esprit de coopération

Jacques Côté... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Jacques Côté

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Si l'entreprise privée a pour objectif de faire du profit, la coopérative d'habitation a celui de faire profiter au nombre maximun de membres des avantages de la vie entre les murs de ses maisons.

La coopérative d'habitation Des Cantons de l'Est (CHCE) comptait 156 logements et 150 membres lorsque Jacques Côté entre en poste à titre de directeur en 1991. Aujourd'hui, la coopérative d'habitation compte 300 logements et autant de membres. Le double donc!

À titre de comparaison, les coopératives d'habitation au Québec comptent en moyenne 18 logements.

«Lorsque je suis arrivé, la coopérative vivait un crise de liquidité et il y avait un vent de désafiliation. Après avoir eu plus de 200 membres, elle était en décroissance à cause de difficultés au niveau de la gestion», se souvient le directeur de la CHCE qui est aussi président de la Confédération québécoise des coopératives d'habitation (CQCH) depuis 2012.

«J'ai passé les deux premières années à restructurer l'organisation en créant des comités davantage fonctionnel avec des réunions moins longues et plus efficaces, donc plus agréables. Il était clair pour moi que la coop avait besoin d'une équipe permanente, mais n'avait pas les moyens de se la payer. Il fallait croître», relate M. Côté ajoutant que la stratégie a été bénéfique puisque les frais d'administration sont passés de 15 pour cent du revenu à l'époque à 6 pour cent aujourd'hui.

Le parc immobilier de la coopérative d'habitation compte 51 immeubles situés dans les vieux quartiers de Sherbrooke d'une une valeur foncière de 18M$. Le ratio d'endettement est de 30 pour cent.

«Le modèle est d'acquérir de petites maisons. On a aussi commme particularité de n'avoir jamais rien construit. Nous avons toujours rénové de vielles bâtisses.» Un facteur qui a contribué à revitaliser le paysage architectural de Sherbrooke et de conservation du patrimoine. Ceci changera en 2016, avec la constrution de nouvelles immeubles. Au total, 23 unités s'ajouteront au parc immobilier de la coop.

Si M. Côté est heureux que le nombre de membres ait doublé au cours des 20 dernières années et que la coop d'habitation est une des plus importantes de la provinces, il sait aussi que le Québec a encore du chemin à faire. «Une étude datée de 2012 démontre qu'en Allemagne, 30 pour cent des gens habitent dans des coopératives. En Turquie, ce pourcentage montait à 60 pour cent, alors qu'au Canada, tout comme au Québec, ce pourcentage est de 1 à 2 pour cent.»

Les membres de la CHCE paient aujourd'hui un loyer inférieur (30 pour cent) au coût médian observé à Sherbrooke.

L'organisme s'autofinance et réussit à faire des profits. «On enregistre des profits variant entre 30 000 $ et 80 000$ sur un chiffre d'affaires de 2M$. Je dis souvent; les membres sont contents si je présente un surplus à l'assemblée, mais ils sont encore plus contents si je rénove leurs armoires de cuisine», raconte en riant celui qui sait que coopérative et équilibre font de pair.

son implication remarquable dans la mise sur pied de nombreuses coopératives dans la région de l'Estrie et son engagement dans le milieu coopératif. En effet, Jacques Côté oeuvre au sein du secteur coopératif depuis 1982. Au fil des ans, il a notamment participé à la création de la coopérative d'habitation La Chambranle, la coopérative de solidarité en habitation l'Estudiantine et la coopérative de solidarité en habitation La Grande Vie.

Coopérative d'habitation pour aînés autonomes, un projet de 6M$ qui représente 54 logements.

Pour son travail au fil des ans, Jacques Côté a reçu plusieurs distinctions. Il a été Personnalité Coopérative de l'année 2013 en l'Estrie, région qui compte 130 coopératives. En juin, il recevait les honneurs de la Société de coopération pour le développement international pour son apport à la création d'une Coopérative d'habitation au Sénégal. «Depuis 2010, je suis allé 9 fois au Sénégal aidé à créer 52 coopératives représentant 2900 logements»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer