Voir plus grand que le présent

Martin Ball... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Martin Ball

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) À 14 ans, Martin Ball était disc jockey pour les danses du vendredi soir à l'école secondaire.
« Je trouvais que c'était une bonne idée. Tout le monde était sur le party et moi, j'étais payé pour être là », se souvient-il en souriant.

L'adolescent ne s'est pas contenté de mettre de la musique longtemps. « Je me suis demandé pourquoi je n'aurais pas mon propre système de son? Et pourquoi je n'aurais pas d'autres gens qui travaillent pour moi dans les autres partys? » raconte celui qui a toujours vu plus grand que le présent.

C'est avec cet esprit de création et de grandeur que Martin Ball fonde Wiptec en 2002 avec son frère Jocelyn.

Wiptec, pick, pack & ship se spécialise dans la préparation de commandes pour deux types de marché : le commerce de détail traditionnel et le commerce électronique.

« Wiptec est un immense magasin, mais au lieu que les consommateurs viennent magasiner chez nous, ce sont nos employés qui le font. Puis, le transporteur livre soit en magasin, lorsqu'il s'agit de commerce de détail classique, ou à domicile, lorsqu'on parle de e-commerce », résume le président. Entre 150 et 200 millions

de produits sont ainsi préparés et expédiés par l'entreprise annuellement.

Wiptec a aussi une succursale à Montréal. Globalement, l'entreprise a une superficie de préparation de commandes de 500 000 pieds carrés. Environ 95 % des produits que reçoit Wiptec proviennent de l'extérieur de l'Amérique du Nord et 95 % des produits sont ensuite livrés au Canada.

« Quand on commande en ligne, on voit parfois que la livraison sera faite dans les 7 à 10 prochains jours. Chez nous, tous les produits sont livrés le lendemain ou le surlendemain », lance fièrement M. Ball.

Car pour les entreprises du secteur, la performance se mesure en rapidité et en exactitude des commandes.

« Notre niveau d'exactitude varie entre 99,9 et 99,95 %. J'utilise souvent cette citation de Henry Ford : "La qualité, c'est de bien faire les choses quand personne ne regarde"».

Pébéo, Ubisoft, Jagged Peak-Nespresso, Groupe Forzani sont sur la liste des clients majeurs de l'entreprise.

Contaminer positivement

En 2013, Martin Ball rachète les parts de son grand frère et son neveu Sébastien s'ajoute à l'actionnariat. La relève!

Pour passer à travers les hauts et les bas de l'entrepreneuriat, M. Ball a pu compter sur sa fougue et sa tête de cochon. « Ça prend ça pour entraîner les gens dans l'aventure. Et il ne faut pas être trop stressé pour être entrepreneur, car c'est toi qui mènes le bateau. Si tu le mènes avec un air inquiet, tu vas contaminer ton équipage et ce sera catastrophique. Si tu le contamines positivement, tu pourras aller loin », explique le verbomoteur.

« Comme dans toutes les relations humaines, un entrepreneur ne peut pas attacher son équipe, c'est la pire chose. Il faut créer de l'intéressement. Les gens seront inspirés et ils vont s'automotiver. C'est ce qui se passe chez Wiptec. Chaque cadre est un intrepreneur, qui porte le leardership de sa spécialité et l'amène à un autre niveau », estime le président de Wiptec.

Et le niveau que M. Ball vise est haut. Wiptec a un chiffre d'affaires de 10 M$, il en veut 100 M$. « Avec la croissance des revenus de nos clients, de nouveaux clients et l'acquisition d'entreprises, je planifie atteindre cet objectif en cinq à sept ans. » Comme adolescent, M. Ball voit grand.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer