Les négos de la dernière chance pour Bluberi

La direction de Bluberi se donne jusqu'à vendredi... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La direction de Bluberi se donne jusqu'à vendredi pour en venir à une entente avec ses créanciers et maintenir à flot ses activités.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) La direction de Bluberi se donne jusqu'à vendredi pour en venir à une entente avec ses créanciers et maintenir à flot ses activités. Elle serait à la recherche de financement « non traditionnel » pour maintenir son siège social à Drummondville.

Ne sachant pas si elle aura les liquidités nécessaires pour les rémunérer, l'entreprise spécialisée dans la conception de jeux de casinos a demandé à bon nombre de ses 150 employés de ne pas rentrer au travail. Bluberi maintient son service à la clientèle, mais a suspendu la production en attente de bonnes nouvelles.

La direction de l'entreprise a ainsi confirmé la nouvelle annoncée par La Tribune, lundi, voulant qu'elle soit confrontée à d'importantes difficultés financières, lesquelles mettent en péril la survie de Bluberi.

Ces difficultés proviennent de la structure du marché dans laquelle elle évolue. Bluberi fait effectivement face à une compétition internationale féroce et en constante évolution.

Le système de détermination centrale développé par l'entreprise drummondvilloise est intégré à plus de 7000 terminaux de jeu au Canada, aux États-Unis et en Amérique latine. Elle met à contribution des employés spécialisés dans des domaines aussi variés que l'ingénierie informatique, la conception de jeux, le graphisme, les mathématiques, la programmation, le contrôle de la qualité et le soutien technique.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer