• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Fermeture de Viandes Laroche: les Louis optent pour le boeuf Black Angus 

Fermeture de Viandes Laroche: les Louis optent pour le boeuf Black Angus

Les hamburgers des restaurants Louis seront désormais faits... (Archives, La Presse)

Agrandir

Les hamburgers des restaurants Louis seront désormais faits de boeuf canadien de l'Ouest, certifié Black Angus.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Confrontés à la fermeture de Viandes Laroche d'Asbestos, les restaurants Louis de Sherbrooke ont arrêté leur choix : leurs hamburgers seront désormais faits de boeuf canadien de l'Ouest, certifié Black Angus, provenant en grande partie de Viandes Lauzon, de Montréal, et, dans une moindre mesure, des Aliments Chicoine de Granby.

C'est ce qu'a indiqué à La Tribune le propriétaire des Restaurants Louis, Pierre Ellyson, en précisant qu'il venait tout juste de conclure l'entente avec ses deux nouveaux fournisseurs. « Comme on est très méticuleux sur la qualité de notre viande, il a fallu se tourner de bord assez vite, a expliqué M. Ellyson. Après l'annonce de la fermeture de Viandes Laroche, nous avons reçu des appels de trois ou quatre abattoirs au Québec, mais on voulait faire nos propres tests avant d'arrêter notre choix. Comme je ne suis pas boucher, j'ai demandé à mon bon ami Clément Jacques de nous aider à trouver le boeuf qui offrirait le meilleur rapport qualité-prix. Finalement, on a décidé de se tourner vers le boeuf de l'Ouest », a précisé M. Ellyson, dont l'entreprise achetait entre 500 et 750 kilos de boeuf VSC (Viandes sélectionnées des Cantons) par semaine auprès de Viandes Laroche, qui a fermé ses portes le 15 octobre dernier.

«Ça m'a fait énormément de peine d'apprendre la fermeture.»


Des démarches en vue d'une relance sont en cours. 

« J'espère de tout coeur qu'ils (Viandes Laroche) vont repartir, a-t-il ajouté. Ça m'a fait énormément de peine d'apprendre la fermeture. Monsieur Laroche est un homme que je respecte beaucoup. C'est un passionné de son métier. Pour lui, comme pour nous, la qualité est primordiale. [...] J'espère que ça va être relancé », a exprimé Pierre Ellyson.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer